Elhamidia.fle *El-kala*
soyez les bienvenus


Education.Enseignement du FLE en Algerie 
AccueilPortailCalendrierS'enregistrerConnexion

Croire en la nature bonne de l’enfant et cultiver le « bon » chez lui

NEDJMA
Sujets similaires

.: Nos visiteurs :.

traduction elhamidia
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 61 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 61 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 137 le Mer 16 Nov - 20:47
Derniers sujets
» composition du 1er trimetre 4AP
Hier à 16:18 par BENCHERAB

» FICHES PÉDAGOGIQUES 1 ère A.M
Dim 27 Nov - 0:50 par razik

» devoir n2 1am
Mer 16 Nov - 19:15 par bertouche

» devoir n2 1am
Mer 16 Nov - 19:15 par bertouche

» devoir n°2 1 er trimestre 1AM
Lun 14 Nov - 21:34 par djobi31

» fat ain defla
Mar 8 Nov - 12:54 par fatiha aya

» les fiches de4 ap
Sam 5 Nov - 15:30 par hamzader

» 2ème génération 1AM. Document d'accompagnement 2016
Mer 26 Oct - 23:13 par Fatima Mordjan

» aidez- moi svp
Mer 26 Oct - 8:36 par BENCHERAB

» aidez-moi SVP
Mar 25 Oct - 12:50 par amer-messaoud

votez pour nous
OpenTop - le Top du Web
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Statistiques
Nous avons 22679 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est hiba fr

Nos membres ont posté un total de 9892 messages dans 3432 sujets
Marque-page social
Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Furl  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de Education-Enseignement sur votre site de social bookmarking

Conservez et partagez l'adresse de Elhamidia.fle *El-kala* sur votre site de social bookmarking
Programme utiles
 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 
Sujets les plus actifs
Utilisation de l'arabe en classe de français
Documents importants pour la 3AM 2012/2013
Nouveau Manuel de l'élève de 3AM + Guide du professeur de 3AM
expressions françaises
demande de l'aide
test d'évaluation diagnostique2AM
Les nouveaux projets de 4 année pimaire 2010-2011
Projet 1 S4 de 2ème A.M.
Nouveau Programme de français -1AM- version juin 2013
P1, S3, 3 A.M

Partagez | 
 

 besoin de texte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: besoin de texte   Jeu 24 Nov - 23:28

salam

j'ai besoin d'un texte en urgence (c'est pour la titularisation d'une stagiaire le 4 /12)

3ème A.M. : projet 1 séquence 3 'Expliquer pour rendre compte d'un comportement'

merci

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: besoin de texte   Ven 25 Nov - 2:16

En voilà un mais je ne sais pas s'il conviendra pour cette séquence et pour le projet "les voyages forment la jeunesse".Donnez votre avis chers collègues

Qui sont les meilleurs et les pires touristes en Europe ?

Tout le monde vous le confirmera : les touristes japonais sont discrets, polis, respectueux des coutumes du pays dans lequel ils voyagent, et sont curieux de tout…
Rien à dire, les Japonais sont les champions du savoir-voyager en Europe ! Visiteurs de rêve, ils cumulent les bons points auprès des hôteliers et remportent la première place, sur 28 pays, loin devant toutes les autres nationalités.
Les vacanciers japonais sont donc accueillis à bras ouverts par l’ensemble du corps hôtelier et représentent un véritable modèle. Leur comportement est exemplaire, ils laissent en effet les chambres plus propres qu’avant leur arrivée et s’adaptent sans problème aux coutumes et traditions locales. C’est avant tout une leçon de modestie et de savoir-vivre que « nos amis du Pays du Soleil Levant » nous offrent sur un plateau d’argent.

Les Américains se placent en 2ème position. Autrefois considérés pour être grossiers et mal éduqués, à la fois bruyants et sans-gêne, les Américains ont, semble-t-il, changé de comportement et sont devenus en quelques années des voyageurs modèles.
Ils auraient aussi modifié largement leur manière de voyager en s’efforçant à apprendre la langue du pays qu’ils visitent, n’hésitent pas à goûter à de nouveaux plats et savent se montrer généreux envers les populations locales, ce qui explique en partie leur place dans le classement.
Seul problème, les Américains se préoccupent peu de leur apparence et ne respectent pas l’état des chambres qui leur sont fournies : le désordre est omniprésent après leur départ et les hôteliers n’ont plus qu’à prendre leur courage à deux mains et à retrousser leurs manches…

La dernière place est pour les Français. Bien qu’ils soient n°1 en matière de mode et d’habillement, ce sont les mauvais élèves de ce classement touristique.
Ainsi, le touriste français ne cherche pas à apprendre la langue du pays dans lequel il passe ses vacances. Il est persuadé que tout le monde doit savoir parler le français.
Autre point à améliorer : arrêter de penser que la meilleure cuisine du monde est la cuisine française.
Dans les hôtels et restaurants, ces touristes manquent de politesse et de savoir-vivre. Ils font partie des vacanciers « jamais contents » !

D’après Robert Derumes (Source Internet ; Expédia.fr 2011)

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: besoin de texte   Ven 25 Nov - 22:16

le texte est attrayant mais est ce que les élèves seront ils capables de comprendre le texte il ne faut pas oublier que ce texte sera lu à l'occasion d'un CAPEM pour confirmer le prof stagiaire , je le trouve long . choisissez un autre texte court et accessible à l'écoute et à la compréhension bon courage
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: besoin de texte   Sam 26 Nov - 22:08

oui moi aussi je vois que ce texte est un peut long essayez de choisir un autre texte plus court bon courage Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: besoin de texte   Sam 26 Nov - 22:44

Amon sens le texte propose par la poetesse OUM ZAKI peut faire l affaire seulement chere collegue vous n etes pas sur une ile isolee reunissez vous au niveau de l etablissement ou la circonscription et reduisez ce texte à sa moitie ou àson quart et le probleme est regle car je pense que ce texte ne pose pas de problemes sur le plan phonetique et meme semantique mercl
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: besoin de texte   Dim 27 Nov - 0:23

Merci chers collègues d'avoir répondu et donné vos avis si précieux. Ils sont unanimes quant à la longueur du texte.
Il serait certainement préférable de le raccourcir sans le dénaturer, bien que les textes proposés dans nos manuels soient à peu près de même longueur. Je pense notamment aux textes "le petit phénomène" ou le "miroir".
Qu'en pense notre ami Zohair? Pour un CAPEM, ce texte est-il adapté?
Revenir en haut Aller en bas
zohair31



Messages : 194
Réputation : 34
Date d'inscription : 13/09/2011
Localisation : El tarf

MessageSujet: Re: besoin de texte   Dim 27 Nov - 15:02

Le texte en question à mon avis ne pose aucun problème.Ce qui pose probleme dans un texte c'est sa complexité , pour son lexique savant utilisé par l'auteur et qui certainement va bloquer les apprenants .je crois que ce texte est simple mais bien choisi pour plus au moins travailler la compétence du savoir etre et c'est le rôle de l’école aussi nous l 'avons oublié .
la longueur ne pose aucun problème car nous devons travailler en compréhension de 'Ecrit le texte dans sa globalité et non pas d'une manière linéaire et c'est ce qui est en vogue encore dans nos établissements :Ce qui existe encore dans nos établissements c'est le recours à l’étude fragmentée d'un support ou procéder par paragraphes .Alors que maintenant on doit cibler la globalité du support et aller vers les détails suivant mes objectifs .On parle encore d’idée générale et d’idées secondaires.Nous sommes dans l 'approche communicative , l'accent est mis sur la communication dans une langue étrangère et non pas dans l’étude expliquée d'un texte.
Un conseil , ne vos aventurez pas à raccourcir un texte , car vous pouvez le rendre sans âme , car c'est un être un texte ,il faut des chevronnés et encore après un travail judicieux pour pouvoir supprimer une phrase ou un paragraphe : dans ce texte je peux facilement supprimer les français et je me contente de japonais et des américains c'est faisable .
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fle.ucoz.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: besoin de texte   Ven 30 Déc - 23:18

Bonsoir ,je suis tout à fait d'accord avec vous MEUR Zohair31 effectivement la longueur du texte ne pose aucun problème car nous pouvons le travailler en compréhension de 'Ecrit ou comme texte de lecture ou encore en compréhension orale (texte écouté) car on doit cibler la globalité du support et aller vers les détails suivant les objectifs .le texte me plait ,il est motivant MERCI OUM ZAKI
je cherche des textes de science fiction (pas longs) svp
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: besoin de texte   Sam 31 Déc - 11:31

voici quelques textes de science fiction qu'il faudra adapter.Tout dépend de l'objectif de l'activité ou de la visée du texte. Tu devrais aussi chercher: Joseph Sternberg ou Mercel Béalu.
texte 1: L'ordinateur
Il y avait deux ans que la multinationale attendait cet ordinateur unique au monde qui devait résoudre tous ses problèmes de gestion - et elle en avait de plus en plus.
Imposante, hautaine dans la simplicité plastique de sa formidable complexité interne, l'énorme machine électronique avait des facultés illimitées, des pouvoirs surprenants, des possibilités innombrables. Elle aurait pu remplacer des services au grand complet, une armée de comptables, n'importe quelle fournée de directeurs et aucune question de gestion, aucun problème apparemment insoluble ne pouvait la prendre de court.
Mais dès son installation dans les bureaux de l'entreprise, c'est elle qui prit les responsables de court en leur signifiant qu'elle ne se mettrait en activité qu'à la seule condition d'être officiellement syndiquée et affiliée pour la Sécurité sociale. Le lendemain, ayant obtenu satisfaction, elle se mit en grève parce que le local où elle était entreposée ne lui plaisait pas. On la déplaça d'un étage, on, lui trouva une pièce plus spacieuse où elle exigea la présence à plein temps d'une secrétaire particulière qu'elle voulait aussi compétente que séduisante. Cette requête inquiéta si bien la direction qu'on jugea nécessaire de confier l'ordinateur aux bons soins d'un psychanalyste. Et l'ordinateur devait dissimuler dans ses entrailles des trésors de complexes et de complexités embrouillées, car les séances d'analyse duraient de neuf heures du matin à seize heures.
Une semaine plus tard, l'entreprise vendait à bas prix la machine si perfectionnée à une *firme concurrente dont elle voulait depuis longtemps la peau.
http://lettres.acrouen.fr/sequences/seq_3/Savoir%20s'informer/D.N.B.htm


texte 2: Les chats
On s’était si souvent demandé, et depuis longtemps, à quoi les chats pouvaient bien penser.
Tapis au plus profond de leur solitude, enroulés autour de leur chaleur, comme rejetés dans une autre dimension, distants, méprisants, ils avaient l’air de penser, certes. Mais à quoi ?
Les hommes ne l’apprirent qu’assez tard. Au XXIe siècle seulement.
Au début de ce siècle, en effet, on constata avec quelque étonnement que plus aucun chat ne miaulait. Les chats s’étaient tus. On n’en fit pas un drame. En fin de compte, les chats n’avaient jamais été tellement bavards : sans doute n’avaient- ils vraiment plus rien à dire à présent. Puis, plus tard, on releva un autre fait.
Plus singulier celui - là : les chats ne mouraient plus.
Quelques - uns mouraient évidemment par accident, écrasés par un véhicule, le plus souvent;
ou emportés en bas âge par quelque maladie particulièrement pernicieuse. Mais les autres évitaient la mort, lui échappaient, comme si cette fatale échéance n’avait plus existé pour eux.
Cette énigme, personne ne la perça jamais.
Leur secret était simple pourtant. Les chats, depuis qu’ils étaient sur terre, n’étaient jamais sortis de leur indolence native pour accomplir, comme les hommes, mille petits tours savants.
Ils n’avaient jamais rien construit, pas même leur niche. Ils avaient toujours laissé les hommes
s’occuper de leur sort, leur procurer la nourriture, le confort et la chaleur artificielle. Eux,
libérés de tout, avaient toujours vécu dans une sorte d’hibernation idéale, bien dosée, parfaitement mise au point, ne songeant qu’à mieux se concentrer, douillettement lovés dans leur bien - être.
Les chats avaient eu beaucoup de temps pour y penser. Ils avaient beaucoup pensé. Mais alors
que les hommes pensaient à tort et à travers, au superflu de préférence, les chats, eux,
n’avaient pensé qu’à l’essentiel, sans cesse, sans se laisser distraire. Ils n’avaient médité inlassablement, au cours des siècles, qu’un seul problème.
Et, à force d’y penser, ils l’avaient résolu.

texte3 : La mouche.
J e n’aurais, bien sûr ! pas fait de mal à une mouche. Mais celle-ci persistait dans son infime et agaçante présence, se collait au bord de la table, semblait, malgré l’avance de la saison, ne vouloir en finir avec sa vie de mouche. D’une chiquenaude je l’envoyai sur le sol et me remis à écrire. Au bout d’un long moment, levant le nez, je l’aperçus qui se traînait encore sur l’espace vide du plancher. Non sans un peu de répulsion, je tendais le pied pour l’achever quand j’eus l’impression qu’elle avait augmenté de volume. Quel idiot
j’étais d’avoir pris pour une innocente mouche ce perfide insecte deux fois gros comme elle ! Sans hésitation je l’écrasai. Mais à peine ma semelle relevée, la disgracieuse bête, grosse à présent comme un cancrelat, détalait avec une extraordinaire vélocité et comme je la poursuivais, comme j’allais l’atteindre, se glissait sous un coin du tapis. Alors je m’acharnai, foulant l’endroit où je la présumais cachée, sûr cette fois d’en être quitte. Il n’en fut rien pourtant. Je n’étais pas depuis deux secondes à nouveau penché sur ma page que je vis la carpette se soulever lentement et une sorte de monstrueux hanneton noir en sortir. Il avançait difficilement, en laissant une trace brunâtre. Mais lorsqu’il m’eut entrevu, et malgré mon état lamentable, le hideux animal pris de panique parut se soulever du sol. Et tandis que je le pourchassais autour de la chambre il se métamorphosait devant mes yeux. Sous lui le paquet de tripes grises enflait, prenait forme, comme si la carapace n’eut été qu’un cocon inutile. Et bientôt je me rendis compte que cette bestiole n’était pas plus mouche que blatte mais simple souris blanche. Enfin, d’un coup de pied, je
réussis à l’aplatir, immobile, au milieu d’une flaque de sang. Je me retournai. Autour de la table, les
membres de ma famille étaient assis et me regardaient avec un douloureux étonnement nuancé de reproche.

Marcel Béalu, « La Mouche » (1944) in Mémoires de l’ombre, © 1991, Éditions Phébus

texte 4: Les Sacs
Raymond DEVOS
La maison de Mme X...., romancière.
Un livreur pose plusieurs sacs postaux devant la porte... et sonne...

Voix: Qu'est-ce que c'est?
Livreur: Ce sont les sacs de mots que vous avez commandés!
Voix: Une seconde!... (On ouvre la porte.)
Mme X...: Ah!!! Tous les mots y sont?
Livreur: Tous!... (Les vérifiant:) Des sacs de mots courants... un sac de mots inusités... de mots incohérents... de mots sans suite... et il y a même un mot de trop!!!
Mme X...: Et ce petit sac?
Livreur: Ce sont les ponctuations... les points... les virgules, etc.
Mme X...: Vous m'avez mis quelques "entre parenthèses"?
Livreur: Les "entre parenthèses" sont entre "les guillemets"...
Mme X...: Très utiles! Pour les i?
Livreur: Les points sont dessus! Avec les trémas!
Mme X...: Les accents?
Livreur: Ils y sont tous!... Les graves... aigus... circonflexes... et autres... sans compter les points de suspensions!...
Mme X...: Bref!... Là-dedans, il y a de quoi bâtir tout un roman!
Livreur: Il y a tout le matériau nécessaire! Il y a même quelques phrases toutes faites...
Mme X...: Et l'intrigue?
Livreur: Elle est dans le sac de nœuds!... (Il plonge la main dans un des sacs... et en sort quelques nœuds...). On vous en a mis treize à la douzaine pour brouiller les pistes...
Mme X...: Parfait!
Livreur: Pour le règlement?
Mme X...: Je vais chercher mon sac à main... (Elle le prend derrière la porte et l'ouvre.)
Voyez... (Elle en sort quelques mains.) Les mains sont dedans!... Il y en a toute une poignée.
Livreur (le prenant à l'épaule:) Merci!... L'affaire est dans le sac!
Mme X...: L'affaire est dans le sac!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: besoin de texte   Sam 31 Déc - 14:53

Quel effort Me moussa !!!,je vous tire chapeau ,les collégues ,n'auront que l'embarras du choix .A vous aussi ,bonne année pleine de bonheur ,de santé et surtout de contributions aussi fructueuses les unes que les autres .Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: besoin de texte   Sam 31 Déc - 22:51

Bonne année à toi aussi M.Sellami. J'ai beaucoup appris de toi et de tous les collègues d'Elhamidia. je vous en remercie tous.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: besoin de texte   Aujourd'hui à 20:59

Revenir en haut Aller en bas
 
besoin de texte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» besoin de texte
» frangipanier - besoin de conseils
» Besoin d'un conseil sur des Lys
» besoin de conseille pour baisser mon NO3
» Besoin de conseils en tous genres.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elhamidia.fle *El-kala* :: Enseignement moyen :: 3 année moyenne-
Sauter vers: