Elhamidia.fle *El-kala*
soyez les bienvenus


Education.Enseignement du FLE en Algerie 
AccueilPortailCalendrierS'enregistrerConnexion

Croire en la nature bonne de l’enfant et cultiver le « bon » chez lui

NEDJMA
Sujets similaires

.: Nos visiteurs :.

traduction elhamidia
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 8 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 8 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 137 le Mer 16 Nov - 20:47
Derniers sujets
» Devoir n°01 du 2ème trimestre 2AM
Sam 11 Fév - 19:22 par Mountaha

» Devoir n°3 1AM
Mar 24 Jan - 13:08 par sigsig

» devoir n1 2e tr
Lun 23 Jan - 0:30 par bertouche

»  Fable:Le cheval et le cochon........
Mar 10 Jan - 10:50 par GUELMI17

» fiches de 3 AM / projet 1
Sam 24 Déc - 22:13 par hafida

» besoin de la progression 1am 2016/2017
Mer 14 Déc - 19:41 par mazmaz

» composition du 1er trimetre 4AP
Jeu 1 Déc - 16:18 par BENCHERAB

» FICHES PÉDAGOGIQUES 1 ère A.M
Dim 27 Nov - 0:50 par razik

» devoir n2 1am
Mer 16 Nov - 19:15 par bertouche

» devoir n2 1am
Mer 16 Nov - 19:15 par bertouche

votez pour nous
OpenTop - le Top du Web
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Statistiques
Nous avons 22687 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est racha06

Nos membres ont posté un total de 9900 messages dans 3436 sujets
Marque-page social
Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de Education-Enseignement sur votre site de social bookmarking

Conservez et partagez l'adresse de Elhamidia.fle *El-kala* sur votre site de social bookmarking
Programme utiles
 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 
Sujets les plus actifs
Utilisation de l'arabe en classe de français
Documents importants pour la 3AM 2012/2013
Nouveau Manuel de l'élève de 3AM + Guide du professeur de 3AM
expressions françaises
demande de l'aide
test d'évaluation diagnostique2AM
Les nouveaux projets de 4 année pimaire 2010-2011
Projet 1 S4 de 2ème A.M.
Nouveau Programme de français -1AM- version juin 2013
P1, S3, 3 A.M

Partagez | 
 

 Textes supports pour fleurette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nedjma
Admin
avatar

Messages : 510
Réputation : 40
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Textes supports pour fleurette   Jeu 2 Fév - 13:17

La Suisse a-t-elle besoin de centrales nucléaires – et si oui, de combien?
Cinq centrales nucléaires sont actuellement exploitées en Suisse: Beznau I et
Beznau II dans le canton d’Argovie, Mühleberg dans le canton de Berne et les deux
installations – plus grandes – de Gösgen dans la région de Soleure et de Leibstadt
en Argovie. En raison des prescriptions légales, ces centrales nucléaires doivent cesser de
fonctionner entre 2020 et 2045. C’est pourquoi la planification de nouvelles centrales
nucléaires bat son plein. Trois demandes de permis de construire ont été déposées et les
discussions enflammées entre opposants et partisans de l’énergie nucléaire ont débuté
avec véhémence.
Pour rappel: les Suissesses et les Suisses ont déjà posé les jalons de la politique énergétique il y a des années lors de deux votations populaires très controversées. Le 23 septembre 1990, le peuple et les cantons ont rejeté de façon plutôt juste l’initiative populaire
«Pour un abandon progressif de l’énergie atomique» avec 52,9% de voix négatives. En
même temps, l’initiative populaire sur le moratoire «Halte à la construction de centrales
nucléaires» a été nettement acceptée par le peuple et les cantons par 54,4%. Le même
jour, le peuple et les cantons ont aussi approuvé le nouvel article constitutionnel sur l’énergie avec 71,1% de voix.
Le 18 mai 2003, deux projets de politique énergétique ont été nettement rejetés par
le peuple et les cantons: l’initiative populaire «Moratoire-plus – Pour la prolongation du
moratoire dans la construction de centrales nucléaires et la limitation du risque nucléaire»
avec 58,4% de voix négatives et l’initiative populaire «Sortir du nucléaire – Pour un tournant dans le domaine de l’énergie et pour la désaffectation progressive des centrales nucléaires» avec 66,3% de voix contre. Le peuple a ainsi laissé ouverte l’option de l’énergie
nucléaire.
Pour le Conseil fédéral et la branche de l’énergie, la situation est claire: ils considè-
rent la construction de nouvelles centrales nucléaires comme absolument nécessaire. Les
politiciens de l’environnement sont en revanche d’un tout autre avis et critiquent les propositions du Conseil fédéral en matière d’efficacité énergétique et
d’énergies renouvelables pour leur «manque de courage». Ils placent tous leurs espoirs dans un avenir vert avec des énergies renouvelables encouragées par l’État et grâce à la taxe sur le CO2 sur les
combustibles et les carburants fossiles.
Il est certain que le potentiel de l’énergie alternative est encore loin d’être épuisé et que beaucoup d’électricité pourrait toujours être économisée. Quant à savoir si le besoin en électricité du
futur peut et doit être couvert sans centrales nucléaires, il s’agit là
aussi d’une question de foi. Tandis que les partisans de l’énergie nucléaire n’interviennent
pas seulement en faveur de l’«énergie la plus propre», mais considèrent même le problème
du stockage final des déchets nucléaires comme résolu, les opposants voient justement
dans les déchets à haute radioactivité un problème pour l’humanité.
La question de savoir si la Suisse a besoin de centrales nucléaire et, si oui, de combien, préoccupera et divisera la population sur le plan émotionnel encore pendant longtemps. Il est certain que l’électricité doit être économisée et l’énergie alternative intensivement favorisée dans tous les domaines. En cas de consommation énergétique
pratiquement excessive, la politique ne pourra guère éviter d’autoriser la construction de
nouvelles centrales nucléaires. Le temps écoulé depuis le moratoire a malheureusement
été bien trop peu utilisé pour favoriser, en Suisse, des alternatives à l’énergie nucléaire
sur une large base. H E I N Z E C K E RT, R É D A C T E U R E N C HE F
É D I T O R I A L S O M M A I R E

TEXTE:2

Pour et contre le nucléaire


L’utilisation de l’énergie nucléaire pour la production d’électricité donne lieu à de longues controverses (discussions) entre les partisans du nucléaire et ses opposants.

Ses partisans soutiennent que l’électricité produite par des réacteurs nucléaires revient moins chère que celle des centrales alimentées au charbon, au pétrole ou au gaz. Ils pensent que cette alternative est venue à point pour remplacer ces énergies qui font défaut. L’énergie nucléaire, ajoutent ses défenseurs, trouve, en outre, de nombreuses applications avantageuses dans l’industrie, la médecine et l’agriculture. Ils affirment qu’elle est indispensable au progrès et à l’indépendance énergétique. Aussi, qualifient-ils de réactionnaires leurs détracteurs. Car refuser le nucléaire, estiment-ils, c’est refuser le progrès et la modernité.
Par ailleurs, les «pro nucléaires» partagent l’argument selon lequel : l’énergie nucléaire est une arme de dissuasion qui permettra peut-être d’éviter une troisième guerre mondiale.

Pourtant, rétorquent leurs adversaires, cette énergie n’est pas sans danger. Le nucléaire, répliquent-ils, comporte beaucoup plus d’inconvénients que d’avantages. Ses risques de radioactivité sont inévitables en cas d’accident nucléaire, parce que c’est une technique qui demeure insuffisamment maîtrisée. L’accident de Tchernobyl en est une preuve édifiante. Le nucléaire reste donc très dangereux pour toute vie humaine, animale et végétale, puisque, insistent-ils, jusqu’à maintenant, les scientifiques n’ont pas trouvé le moyen le plus sûr d’éliminer les centaines de tonnes de déchets atomiques des quelques réacteurs en service. Dans certaines régions, ces déchets ont provoqué de véritables désastres écologiques. Les opposants réfutent également la thèse économique. Selon eux, les installations nucléaires sont beaucoup plus coûteuses. Enfin, ils contestent le prétendu pouvoir de dissuasion de l’arme atomique. Ils jugent, au contraire, irresponsable qu’un individu (chef d’Etat) puisse avoir le pouvoir de décider de la vie de millions d’êtres humains. La tragédie d’Hiroshima, cinquante ans après, continue d’avoir des conséquences douloureuses sur les habitants de cette ville martyre. Il devient plus grave encore lorsque, dans quelques années, la fabrication d’une bombe atomique sera à la portée d’un scientifique moyen. Ce qui multipliera davantage les risques quand on imagine ce que pourrait en faire un groupe de terroristes.
C’est pour ces raisons que les «antinucléaires» sont résolument convaincus de la nécessité de renoncer à cette énergie mortelle.

"Certes, l’énergie nucléaire ouvre des perspectives intéressantes de recherches scientifiques, mais le danger permanent qu’elle pèse sur l’humanité est énorme.
Il existe, néanmoins, d’autres sources d’énergie qu’il faudrait, peut-être, mieux explorer; telle l’énergie solaire qui ne comporte aucune menace contre l’homme et son environnement."

TEXTE:3


L'automobile

L'automobile a pris dans le monde du XXe siècle une place privilégiée. C'est l'objet roi ; On voit en clic l'invention qui a le plus bouleversé notre monde. C'est une véritable religion moderne qui a ses
fervents, ses adorateurs, ses circuits, son langage, ses lois. Elle inspire aussi toute une littérature et occupe une place de choix dans les filins. Mais que nous apporte-t-elle ?...
Essayons de voir d'abord, dans un plaidoyer objectif, les avantages de cette invention. Elle a d'abord apporté un élément d'aventure dans notre vie ; avec elle on part vers l'inconnu, dans une entreprise que l'on sait comporter des risques. Elle sert aussi le désir du jeu, depuis les compétitions qui drainent vers le Mans ou Monaco des milliers de fanatiques, jusqu'au triomphe de celui qui annonce qu'il a augmenté sa moyenne horaire. De plus, elle fait connaître à beaucoup de conducteurs la joie de la vitesse. Enfin et peut-être surtout, elle nous donne une liberté irremplaçable : voyages entrepris quand on le souhaite, possibilité de s'arrêter, de visiter quand on le veut... La voiture est donc assimilée à un animal docile, elle nous sert, on lui parle, on l'entretient, moderne coursier d'une époque où la machine a remplacé la bête.
Cependant, il faut bien reconnaître que cette invention a de très nombreux inconvénients : le goût du gaspillage, le développement de la paresse, de l'égoïsme et de l'agressivité. Elle dégrade la vie urbaine et devient la pire des contraintes. Enfin et surtout, les hommes se conduisent avec leur voiture comme avec un jouet, mais en fait c'est leur vie et celle des autres qu'ils jouent souvent, par inconscience et imprudence. Elle se transforme alors en un engin de mort. La voiture automobile a donc fait perdre à beaucoup d'hommes la notion des valeurs essentielles, dignité, respect d'autrui, dès qu'ils s'installent derrière un volant.
En définitive, tout ce que l'automobile apporte de confort, de liberté, de rêve, ne va-t-il pas s'effacer devant le pouvoir de destruction qui s'affirme de jour en jour à mesure que l'on va vers une saturation ?
L'homme, comme pour toute forme de progrès, sera-t-il assez raisonnable pour utiliser avec intelligence ce moyen de locomotion, ou finira-t-il par devenir son esclave ?
Revue « Progrès et Croissance »

TEXTE:4

Pour et contre le progrès

Personne, assurément, ne songe à nier de nos jours, les bienfaits que le progrès de la science et de la technique a provoqués. En effet, les connaissances se sont étendues bien au delà de ce que l'on aurait osé naguère encore rêver: l'économie a pris un essor vertigineux; les conditions de vie se sont considérablement améliorées; bien des souffrances peuvent à présent être soulagées et bien des maladies guéries; la mort elle ­même a, en quelque sorte, reculé.
Cependant on ne croit plus à présent que la science est capable de tout expliquer ou qu'elle puisse, par elle même assurer, d'une façon générale le bonheur des hommes. D'autre part, on fait aussi remarquer que ses bienfaits ne servent pas tous et qu'ils n'existent tout compte fait, que pour une minorité de gens, groupés à peu prés uniquement dans les pays "développés" d'Europe et d'Amérique. Enfin, certains critiques vont plus loin encore. La science d'après eux , entraînerait plus de méfaits que de bienfaits et les arguments qu'ils invoquent ne laissent pas d'être impressionnants: les effets terrifiants des armes scientifiques les plus récentes et le risque de destruction qu'elles font peser sur l'humanité; l'ampleur des pollutions résultant du développement technique et les dommages irréversibles qu'elles infligent à l'environnement; le rythme inhumain imposé à la vie dans le cadre de la "société de consommation" dont l'avènement est lié à l'essor de l'économie et donc au progrès scientifique.
La seule réponse que nous pouvons faire à des accusations aussi graves est évidemment, que la science ne doit pas être tenue pour responsable de toutes les conséquences qu'on en tire. Elle n'est qu'un instrument. Son utilité ou sa nocivité dépendent en réalité de l'homme lui-même, des buts qu'il lui propose, de l'usage qu'il en fait.
Extrait de la revue : L'HISTOIRE CONTEMPORAINE. Ed. Hachette.


Dernière édition par Nedjma le Mar 21 Fév - 9:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Textes supports pour fleurette   Jeu 2 Fév - 14:27

Bonjour madame,je saisis cette opportunité aussi comme je l'ai fait avec madame oum-zaki pour vous demander de ne pas trop vous éloigner ;meme si vous avez des préoccupations énormes , veuillez nous permettre de vous lire de temps à autre car vous etes la valeur la plus sure de ce forum .Qu'en dites vous? Merci pour l'aide apportée à fleurette et à bientot.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Textes supports pour fleurette   Lun 6 Fév - 13:46

Effectivement, c'est l'étoile qui nous montre le chemin.MERCI BEAUCOUP
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Textes supports pour fleurette   Mar 7 Fév - 18:18

Merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Textes supports pour fleurette   Sam 11 Fév - 19:23

Bonsoir très chère Nedjma.
Je tiens à vous remercier pour tous les efforts consentis dans votre aide pour les collègues. Toutefois, je voudrais attirer votre attention sur un point important dans ces textes qui est leur intitulé: "pour et contre" qui , à mon avis comporte une contradiction dans la mesure ou nous avons une prise de position, même implicite ,de l'auteur en faveur de l'anti-thèse , plan dialectique oblige . ceci d'une part.
D'autre part , l'un des principes de cohérence textuelles est celui de la non -contradiction. cela suggère donc que l'on ne peut être "pour et contre". Respectueusement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Textes supports pour fleurette   

Revenir en haut Aller en bas
 
Textes supports pour fleurette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Textes supports pour fleurette
» Des supports pour la compréhension orale les 3projets 3am
» Brackets/supports pour Fiamma F35 dans viano Marcopolo
» Fabrication de supports pour boutures
» Tilandsias sans racines.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elhamidia.fle *El-kala* :: Enseignement secondaire :: classes de terminale-
Sauter vers: