Elhamidia.fle *El-kala*
soyez les bienvenus


Education.Enseignement du FLE en Algerie 
AccueilPortailCalendrierS'enregistrerConnexion

Croire en la nature bonne de l’enfant et cultiver le « bon » chez lui

NEDJMA
Sujets similaires

.: Nos visiteurs :.

traduction elhamidia
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 49 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 48 Invités :: 2 Moteurs de recherche

sakwati

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 137 le Mer 16 Nov - 20:47
Derniers sujets
» 3et4AP 2GENERATION
Jeu 5 Oct - 18:18 par BENCHERAB

» les nouveaux manuels scolaire EN PDF3et4AP
Jeu 10 Aoû - 13:35 par BENCHERAB

» MANUEL 4ap 2017
Mer 9 Aoû - 12:09 par BENCHERAB

» nouveaux manuels 3AP 2eme generation
Sam 29 Juil - 23:55 par BENCHERAB

» Devoir n°01 du 2ème trimestre 2AM
Sam 11 Fév - 19:22 par Mountaha

» Devoir n°3 1AM
Mar 24 Jan - 13:08 par sigsig

» devoir n1 2e tr
Lun 23 Jan - 0:30 par bertouche

»  Fable:Le cheval et le cochon........
Mar 10 Jan - 10:50 par GUELMI17

» fiches de 3 AM / projet 1
Sam 24 Déc - 22:13 par hafida

» besoin de la progression 1am 2016/2017
Mer 14 Déc - 19:41 par mazmaz

votez pour nous
OpenTop - le Top du Web
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Statistiques
Nous avons 22687 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est racha06

Nos membres ont posté un total de 9905 messages dans 3440 sujets
Marque-page social
Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de Education-Enseignement sur votre site de social bookmarking

Conservez et partagez l'adresse de Elhamidia.fle *El-kala* sur votre site de social bookmarking
Programme utiles
 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 
Sujets les plus actifs
Utilisation de l'arabe en classe de français
Documents importants pour la 3AM 2012/2013
Nouveau Manuel de l'élève de 3AM + Guide du professeur de 3AM
expressions françaises
demande de l'aide
test d'évaluation diagnostique2AM
Les nouveaux projets de 4 année pimaire 2010-2011
Projet 1 S4 de 2ème A.M.
Nouveau Programme de français -1AM- version juin 2013
P1, S3, 3 A.M

Partagez | 
 

 Voici des notions théoriques pour l'étude de la nouvelle fantastique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nedjma
Admin
avatar

Messages : 510
Réputation : 40
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Voici des notions théoriques pour l'étude de la nouvelle fantastique   Jeu 22 Avr - 23:07

LA NOUVELLE FANTASTIQUE

1. Structure de la nouvelle
Une nouvelle = une œuvre en prose généralement brève, un récit court, qui présente plusieurs caractéristiques particulières :
 elle met en scène un petit nombre de personnages, rapidement mis en situation.
 l’histoire prend pour cadre la vie quotidienne (inscription immédiate et précise du cadre spatio-temporel) et contient un fait singulier, qui bouleversera la vie du personnage central
 elle contient peu de descriptions ; celles-ci sont rares, suggestives ou au contraire démonstratives, se limitent à ce qui est indispensable à l’histoire ; on s’attache à décrire surtout une caractéristique particulière, importante pour la diégèse et qui pourra être sujet à développement.
Car les notations descriptives peuvent être fondamentales, par exemple dans une nouvelle fantastique dans laquelle le narrateur décrira un objet/être/paysage incroyable, inhabituel
 le rythme narratif est rapide, l’action généralement unique, intense ; l’action s’organise autour d’un événement apparemment banal (qui prendra, au cours du récit, des proportions inattendues) ou d’emblée extraordinaire.
La nouvelle se déroule dans un temps relativement court, peut comporter des ellipses temporelles (épisodes qui ne se rapportent pas directement à l’action principale éliminés) ; le récit est condensé, les actions concentrées.
Le rythme est souvent lent au départ, puis s’accélère jusqu’à la chute.
Rythme soutenu (gradation, crescendo, crise), minuté (pauses, relances, accélérations, effets de surprise, coups de théâtre).
 les actions de la nouvelle tendent toutes vers une chute inattendue, qui provoque la surprise du lecteur ; la fin peut produire un effet comique, tragique, effrayant ...
 le héros a un caractère nuancé (hésitations, doutes...) et traverse des épreuves qui peuvent changer sa vie (destin du héros est souvent en jeu), ou au contraire est un simple type littéraire. Caractérisation sommaire voire lacunaire.
 Le dialogue, dans une nouvelle, inscrit les personnages dans une réalité sociale, leur donne vie mais permet aussi de faire avancer l’action avec rapidité, tout en mobilisant l’intérêt du lecteur.

Il s’agit donc d’un récit de longueur variable (mais toujours plus court que le roman) ayant peu de personnages et de descriptions, dont l’action, d’une grande tension, est très concentrée. L’histoire en est vraisemblable ( Merveilleux) ; on pourrait comparer la nouvelle à « l’expression artistique d’un fait divers ».

2. Structure narrative de la nouvelle
La nouvelle saisit une tranche de vie. L’action y est concentrée autour d’un événement et le rythme narratif rapide (d’où de fréquentes ellipses). Le récit est efficace, sobre.
La structure narrative de la nouvelle est donc généralement simple. La situation initiale est rompue par un élément modificateur : il s’agit souvent d’un fait apparemment banal dont les conséquences seront graves et inattendues.
Dans une nouvelle, les événements sont présentés le plus souvent dans l’ordre logique et chronologique des faits, lesquels s’enchaînent rapidement pour aboutir à une situation de crise. Tout le récit se focalise sur la résolution de la crise et conduit le lecteur sur la piste d’un dénouement (parfois sur une fausse piste).
Le narrateur peut intervenir pour exprimer son jugement sur les événements ou prendre le lecteur à témoin.
La nouvelle se termine sur une chute brutale, qui laisse généralement le lecteur déconcerté et lui donne à réfléchir sur le sens de certains événements.
RQ : 1. Temps de la narration d’une nouvelle : essentiellement le passé simple et l’imparfait.
2. Récit enchâssés fréquents.

3. Le fantastique : mouvement littéraire
Mouvement littéraire moderne, apparu au début du XIXè siècle. Sa naissance et son développement coïncident avec la déperdition des croyances et du merveilleux traditionnels, au profit des modes de perception et de connaissance du monde instaurés par l’esprit scientifique.
Tout en prenant acte de cette évolution qui pratique l’incrédulité et la mise à l’écart du surnaturel au nom de la raison triomphante, un mouvement littéraire, essentiellement romantique, orchestre une forme de réaction : la tendance est au renouveau de l’irrationnel, à la réhabilitation de l’art du conte. D’où la volonté des écrivains participant de ce mouvement d’enjamber une siècle de rationalisme pour retrouver des états anciens de sensibilité et de croyances.
Le XIXè siècle apparaît aussi comme une période intense de création et d’innovation (Gautier, Poe, Mérimée, Villiers de l’Isle-Adam...). Les auteurs ne perdent pas de vue le contexte dans lequel ils écrivent, mais mettent en perspective une forme de « merveilleux ». Dans cette optique, le texte fantastique trouve une singularité : il établit une tension entre l’ancien et le nouveau, entre des survivances archaïques et le présent, entre la persistance de phénomènes que les données scientifiques réfutent, l’inexplicable, et le monde référentiel qui sert de cadre naturel.
 polarité représentation mimétique / affirmation d’une réalité non mimétique qui engage la fiction sur la voie de l’irrésolution et de l’expérience de l’impossible.
Précurseur : le roman gothique (transposition horrifique d’événements surnaturels surgis du fond des âges, avec explications à la fin) ; mais dans le fantastique, pas de « retour à la normale » final.
Tournant XIXè-XXè siècles : affirmation de la psychanalyse  influence sur le fantastique psychologique.
Dans le monde contemporain envahi par le mal urbain qu’est l’indifférence ou la négation de l’individu, le fantastique de la solitude est insistant.
Évolution : le fantastique évolue en s’intériorisant. L’inquiétante étrangeté/familiarité et la subjectivité s’amplifient.
Thématiques : dualité, états transitoires, brouillage entre vie/mort, quotidien/surnaturel, rêve/réalité, raison/folie ...
R.Q. : Le fantastique Merveilleux ou Science fiction, lesquels proposent des « univers parallèles », tandis que l’étrange, dans le fantastique, fait corps avec le réel, se confond avec la réalité (comme une sorte d’option narrative), pour se dévoiler progressivement, sans que le mystère soit jamais résolu.

4. Structure narrative : spécificité de la nouvelle fantastique
Qu’il vise l’indétermination (A) ou la monstration (B), le fantastique produit un récit à effets. D’où travail narratif conséquent  suggérer l’inadmissible dans un cadre référentiel tout en soulignant la facture impossible de ce qu’il insinue ou montre.
A. Écriture de la duplicité, qui pose le problème de l’authenticité du récit et inscrit au cœur du texte le doute (exprimé/latent) quant à la nature de l’événement surnaturel 
1. La technique du récit enchâssé : convoquer un récit second dans un récit-cadre (manuscrit trouvé, histoire racontée à une assemblée ...)  la confrontation des 2 temps et des 2 camps de protagonistes aboutit souvent à la dramatisation de l’incertain.
2. La narration à la première personne (journal, confession, correspondance) : elle focalise l’attention sur la caution à accorder ou pas au récit, étant donné le statut même de son auteur. L’espace du doute et de la suspicion est ménagé par :
– l’identification du narrateur au protagoniste (du je au il),
– la proximité entre commentaires sur les faits et l’histoire des faits,
– la représentation des événements partagée entre la restitution quasi clinique et l’énonciation subjective.
 Triomphe du fantastique psychologique (celui du point de vue perturbé/perturbateur).
B. Écriture visant à montrer un phénomène : absence de causalité patente. Violence, étalage monstrueux, irrationnel, innommable l’emportent  chaos généralisé.
Revenir en haut Aller en bas
Nedjma
Admin
avatar

Messages : 510
Réputation : 40
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: III – Etude de la nouvelle PROJET4   Ven 23 Avr - 21:48

III – Etude de la nouvelle

PROJET4
REDIGER UNE NOUVELLE FANTASTIQUE.

EVALUATION DIAGNOSTIQUE

OBJECTIF : Sensibiliser l’élève aux caractéristiques d’une nouvelle fantastique.

Séquence1Introduire le fantastique dans un cadre réaliste

Texte1: LE NEZ p169

Objectif : Expliciter la notion de fantastique


I- Observation :

Observez le para texte et devinez de quoi s’agit-il ?
Le titre : Le NEZ ---------------- description ?
Le chapeau : --------------------- la situation initiale d’une nouvelle fantastique ?

Hypothèses de sens :

- Description d’un nez
- L’auteur nous raconte une histoire fantastique où il met en évidence le nez

II- Lecture silencieuse

Tâche1 : Relevez du texte tous les éléments qui montrent que l’auteur évoque une situation banale.
Tâche2 : Relevez du texte tous les éléments qui renvoient au phénomène étrange survenu.
Tâche 3 : Soulignez sur le texte les mots et expressions qui expriment la peur chez l’homme et la colère chez la femme.

III- Analyse du texte :

1- Un cadre réaliste :

Les circonstants : la date le 25 mars, le lieu Saint Pétersbourg à la maison,les personnages avec le nom et la fonction Ivan Lakovlévitch et Prascovia Ossipovna
Une situation banale : un coiffeur, vivant avec sa femme, qui se lève le matin et prend son petit déjeuner
Un langage courant et familier


2- Intrusion du surnaturel :

Une situation de tension et d’interrogation :
La peur chez l’homme :
-Les bras lui en tombèrent
- Il se frotta les yeux.
- Palpa l’objet.
La colère de la dame :
-Elle se mit en colère
-Elle menace son mari

Récapitulation :

Une Nouvelle Fantastique évoque une situation réaliste où intervient un phénomène inexplicable.


IV-Production écrite :

Imaginez deux suites possibles à ce récit, l’une proposera une explication rationnelle de cet événement, l’autre une explication surnaturelle.
Revenir en haut Aller en bas
 
Voici des notions théoriques pour l'étude de la nouvelle fantastique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voici des notions théoriques pour l'étude de la nouvelle fantastique
» Voici un nouveau bac 85litres pour crevettes
» Voici les amphibien du modo (pour l'instant lol )
» Voici mes deux étagères pour mes plantes !!!
» Crème pour moignon irité / natation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elhamidia.fle *El-kala* :: Enseignement secondaire :: classes de terminale-
Sauter vers: