Elhamidia.fle *El-kala*
soyez les bienvenus

Elhamidia.fle *El-kala*

Education.Enseignement du FLE en Algerie 
AccueilPortailCalendrierS'enregistrerConnexion
« Le succès, qui ne prouve pas toujours le mérite, tient souvent davantage au choix du sujet qu’à son exécution. » de Pierre Choderlos de Laclos
NEDJMA
Sujets similaires
  • » Activités culturelles- Qui fait quoi?
  • » Comment réserver un chiot
  • » フォーラムへの登録方法 - Comment s'inscrire
  • » Comment nous rejoindre ?
  • » Un petit sondage pour savoir comment vous avez connu l'ELT
  • » Comment vous avez connu le forum Déco-Design?
  • » petit sondage pour décor du local..
  • » Petit sondage... Qu'en pensez vous ?
  • » Juste pour savoir si tout va bien pour lui
  • » Petit sondage sur le design, vous avez bien 2 petites min :)
  • .: Nos visiteurs :.

    traduction elhamidia
    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités

    Aucun

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 121 le Dim 16 Nov - 21:15
    Derniers sujets
    » Composition n° 3 de français
    Hier à 21:22 par gheribleila

    » Composition du 1er trimestre 1AS
    Hier à 11:37 par Amazir

    » Documents importants pour la 3AM 2012/2013
    Ven 21 Nov - 21:35 par maribelle

    » Composition du 1er trimestre 3AM
    Jeu 20 Nov - 22:53 par Douàa Ghada

    »  Composition de Français:1er trimestre Support:Guerre d’Algérie.
    Mar 18 Nov - 19:36 par sony

    » devoir surveillé n°2 de français niveau: 3AM
    Mar 18 Nov - 10:04 par mounira mounir

    » 3AS Séquence 3 proj 01
    Lun 17 Nov - 22:37 par ahmedine

    » FICHES PÉDAGOGIQUES 1 ère A.M
    Dim 16 Nov - 22:54 par kinda

    » rouichi mehdi
    Sam 15 Nov - 9:32 par rouichi mehdi

    » Composition du 1er trimestre 5AP
    Ven 14 Nov - 17:11 par KOUKOU04

    votez pour nous
    OpenTop - le Top du Web
    Rechercher
     
     

    Résultats par :
     
    Rechercher Recherche avancée
    Statistiques
    Nous avons 16004 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est min

    Nos membres ont posté un total de 9275 messages dans 3247 sujets
    Marque-page social
    Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Furl  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

    Conservez et partagez l'adresse de Education-Enseignement sur votre site de social bookmarking

    Conservez et partagez l'adresse de Elhamidia.fle *El-kala* sur votre site de social bookmarking
    Programme utiles
     

     

     

     

     

      

     

     

     

     

     

     
    Sujets les plus actifs
    Utilisation de l'arabe en classe de français
    Nouveau Manuel de l'élève de 3AM + Guide du professeur de 3AM
    Documents importants pour la 3AM 2012/2013
    expressions françaises
    demande de l'aide
    test d'évaluation diagnostique2AM
    Projet 1 S4 de 2ème A.M.
    P1, S3, 3 A.M
    une bonne surprise pour tout le monde
    COMPOSITION N°2 DE FRANCAIS 3 AM 2012-2013
    Partagez | 
     

     Comment on fait l'évaluation bilan?

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
    AuteurMessage
    samirah



    Messages: 8
    Réputation: 20
    Date d'inscription: 03/11/2012
    Age: 44
    Localisation: Alger

    MessageSujet: Comment on fait l'évaluation bilan?   Jeu 8 Nov - 0:18

    s'il vous plaît est ce que quelqu'un peut me dire si on doit faire l'évaluation bilan en classe et si on doit la noter ; Est ce qu'elle remplace le devoir ou bien est ce que c'est juste une révision avant le devoir. Merci beaucoup.
    Revenir en haut Aller en bas
    Nedjma
    Admin


    Messages: 510
    Réputation: 40
    Date d'inscription: 19/04/2010

    MessageSujet: Re: Comment on fait l'évaluation bilan?   Jeu 8 Nov - 16:31

    c'est une évaluation des acquis à la fin d'un parcours d'apprentissage.
    Elle peut être notée sous forme de contrôle ( devoir ou compo) ou non
    notée si on a l'intention de réguler ou remédier.

    Voici un document qui peut vous éclairer:




    Il convient d’abord de mettre en rapport les termes évaluation et bilan , et voir le rôle du Portfolio des langues sous cet aspect. L’évaluation est un concept central de l’enseignement / apprentissage des LV :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] pas de programmation ni de remédiation possibles sans évaluation

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] pas de conscientisation par l’élève de ses acquis et de ses manques
    Donc, pas de progrès possibles. Une évaluation bien conduite est ce qui manque le plus au système.


    Qu’est-ce qu’une évaluation ? Un constat sans jugement de valeur.
    L’évaluation diffère de la notation, ou de l’examen.
    L’évaluation est un OUTIL de formation, scolaire, universitaire, professionnel.
    On observe que les Français sont un peu « coincés » vis-à-vis de l’évaluation ; cela ne fait pas intrinsèquement partie de notre culture, toute évaluation
    traînant avec elle une réputation de prise de pouvoir, de
    stigmatisation, loin de l’idée d’outil pragmatique véhiculée par la
    culture des gens du Nord . Partielles, partiales, entachées de
    subjectivité, les « évaluations »
    conduites chez nous habituellement dans les classes sont bien souvent
    des armes létales pour certains élèves. Or, évaluer, c’est tout
    simplement attribuer un degré sur une échelle (en l’occurrence celle du
    CECRL), et ceci dans notre discipline Langues, par activité langagière,
    toujours en un temps et un lieu déterminés. Ce ne doit pas être traduire
    une « impression » sur l’élève par le biais d’exercices mal calibrés et
    pas référencés. Les PARAMETRES d’une évaluation (tâche, objectifs, exigences) sont ce qui lui donne validité et légitimité.
    L’évaluation et l’auto-évaluation
    (telle que proposée par le Portfolio) ne prennent leur valeur que l’une
    par rapport à l’autre. Elles doivent se confirmer pour être fiables,
    sereines et utiles. On est toujours dans le registre de l’outil et non
    pas de la fin en soi.


    Une évaluation peut être : Diagnostique – Formative – Sommative – Bilan.
    Elle est « institutionnelle » quand elle dépasse le cadre de la classe et ouvre sur d’autres perspectives :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Par exemple, les évaluations à l’entrée en 2nde, hélas abandonnées, qui étaient un outil pour la Direction de l’Evaluation
    et de la Prospective, afin d’affiner la connaissance des élèves.
    C’était (ou aurait dû être ) aussi un outil précieux pour les
    professeurs, à valeur diagnostique.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] L’examen du Baccalauréat, qui en fait n’est pas techniquement une évaluation.
    Qu’est-ce que le « niveau bac » ? On peut avoir son bac S avec mention,
    et 3 en LV1 ou LV2…De plus, toutes les activités langagières ne sont
    pas testées. Mais le bac a une valeur institutionnelle forte.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Les nouvelles certifications (en allemand à ce jour) sont de l’ordre de l’institutionnel.


    Faisons retour aux évaluations diagnostique, formative, sommative et bilan, souvent confondues ou ignorées.
    Toutes ne peuvent avoir de VALEUR D’USAGE que si elles sont effectuées par activités langagières, et en référence au CECRL.


    Qu’est ce qui fait la différence entre ces diverses formes d’évaluation ?
    C’est l’objectif.
    Les TÂCHES d’évaluation peuvent être les mêmes dans tous les cas. C’est la visée qui leur confère leur caractère.


    Diagnostique : Etat des lieux pour repérer les
    points de force pour l’apprentissage et les nécessités de remédiation,
    ou simplement d’entraînement accru. Aucun besoin d’être notée. A
    pratiquer en début de cycle. C’est un outil méthodologique pour
    l’enseignant et/ou l’institution.


    Formative : Bilan
    d’étape en cours de séquence. Permet d’évaluer la performance de
    l’élève en T2 par rapport à T1. L’élève est évalué par rapport à
    lui-même. Si bien conduite, cette forme d’évaluation prend pour l’élève un aspect éclairant de prise de conscience, qui se rapproche d’une auto-évaluation. Il constate ses progrès, conscientise ses erreurs. Cela n’est pas nécessairement noté.


    Sommative : En fin de séquence. Bilan
    par rapport aux attendus. L’élève est évalué par rapport à la classe,
    ou par rapport à une cohorte. Quand elle est institutionnelle, on
    l’appelle « normative ». Elle est toujours notée. Le bac en est le
    symbole, mais encore une fois, le bac en soi ne veut rien dire !


    Et l’évaluation Bilan dans tout ça ?



    On remarque les similitudes entre diagnostique et bilan. Sous certains aspects, c’est la même chose. Mais l’évaluation
    diagnostique n’est pas forcément communiquée à l’élève, elle sert aux
    enseignants, aux formateurs, à l’institution. Elle sert à construire une
    conduite d’apprentissage ; c’est un outil de « cuisine interne ».


    Bilan : L’évaluation bilan
    est pour l’apprenant. Pour savoir de façon claire où il est parvenu,
    par rapport à lui-même, par rapport à son environnement, à ses pairs.
    Elle lui sert à pouvoir se présenter comme disposant de telle ou telle
    compétence opérationnelle, en vue d’une poursuite d’études, d’une
    nouvelle orientation, d’un stage ou d’un premier emploi. Et ceci
    toujours sans jugement de valeur.
    Faisant état d’un savoir-faire étalonné de façon précise sur une échelle
    reconnue par tous les partenaires, c’est une évaluation
    POSITIVE en ce qu’elle démontre ce que sait faire l’apprenant au lieu
    de s’attacher à disséquer chirurgicalement ce qu’il ne sait pas faire.
    L’évaluation positive n’a jamais
    consisté à mettre 18 à tout le monde pour faire plaisir, mais à cerner
    l’acquis au lieu de s’acharner sur le non-acquis.


    Si l’on ré-ouvre le bilan vers une nouvelle phase d’apprentissage, alors le bilan prend un aspect diagnostique, qui permettra de programmer une progression vers plus d’expertise. C’est comme en médecine : un bilan
    médical sert de diagnostique si il y quelque chose auquel remédier. Si
    la situation peut rester en l’état, alors c’est un simple bilan. On constate.


    Une évaluation bilan
    pour porter du fruit, doit être partagée, c’est-à-dire assumée par
    l’apprenant. Elle exige une dimension de lucidité de sa part pour qu’il
    puisse en faire quelle que chose, et c’est pour cela qu’un bilan est profondément formateur. Un bilan a toujours quelque chose de participatif qui implique le sujet. D’ailleurs, on demande un bilan professionnel, on veut un bilan médical. On assume son bilan financier. Un bilan en LV doit ressortir de la même logique. Il est clair qu’avoir 10 à l’écrit du bac n’est pas un bilan…on ne sait d’ailleurs même pas ce qu’on a pu faire ou ne pas faire pour en arriver là.


    Et maintenant le Portfolio dans tout ça ?


    Cet outil est et doit rester sous peine de confusion et de perte de validité, le seul instrument de bilan, et on peut aisément le concevoir comme extensible à d’autres disciplines ( maths en particulier ). Ce bilan est TOUJOURS
    évolutif, comme le sujet humain. Il est toujours partagé : l’évaluateur
    a constaté, selon des paramètres reconnus, et l’apprenant qui connaît
    les paramètres d’évaluation constate à son tour. Là où l’évaluation
    prend tout son sens car elle a été bien conduite, c’est lorsqu’elle est
    intériorisée par l’apprenant - qui se l’approprie - si fait qu’évaluation et auto-évaluation
    fusionnent, l’évaluateur étant alors perçu comme le simple miroir qui
    réfléchit les compétences testées. Et jamais comme un juge.
    A ce jour, le Portfolio n’a pas valeur institutionnelle. Basé sur le
    CECRL, comme les programmes français, il DEVRAIT l’être, selon la plus
    élémentaire logique…


    Remplacera-t-il un jour le bac en LV ? Peut-être à terme…Restera-t-il
    un passeport personnel, presque intime ? Pourquoi pas … Sera-t-il
    « doublé » institutionnellement par une certification basée sur le
    Cadre ? C’est une éventualité….
    Il n’a pas encore trouvé sa place en France à cause de toutes sortes de
    résistances, mais son extension en Europe élargie finira par l’imposer.
    Son aspect plurilingue en fait un objet unique. L’historique de
    l’apprentissage qu’il permet de visualiser, la biographie langagière qui
    en est la mémoire, permettent un regard sur le parcours autant que sur
    le résultat. Le Portfolio est profondément individuel, comme un
    passeport. C’est un outil de communication qui parle de quelqu’un en
    devenir. Il est donc précieux dans le cadre de la formation continué
    Source:http://www.langues.ac-versailles.fr/spip.php?article85#outil_sommaire_0
    Revenir en haut Aller en bas
    samirah



    Messages: 8
    Réputation: 20
    Date d'inscription: 03/11/2012
    Age: 44
    Localisation: Alger

    MessageSujet: Re: Comment on fait l'évaluation bilan?   Jeu 8 Nov - 20:43

    Merci beaucoup pour toutes ces informations. Elles me seront très précieuses.
    Revenir en haut Aller en bas
     

    Comment on fait l'évaluation bilan?

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
    Page 1 sur 1

     Sujets similaires

    -
    » Activités culturelles- Qui fait quoi?
    » Comment mon triops est mort?
    » Comment créer un avatar
    » Comment rédiger une charte ?
    » Comment être averti d'un nouveau message

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Elhamidia.fle *El-kala* ::  :: -