Elhamidia.fle *El-kala*
soyez les bienvenus


Education.Enseignement du FLE en Algerie 
AccueilPortailCalendrierS'enregistrerConnexion

Croire en la nature bonne de l’enfant et cultiver le « bon » chez lui

NEDJMA
Sujets similaires

.: Nos visiteurs :.

traduction elhamidia
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 8 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 8 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 137 le Mer 16 Nov - 20:47
Derniers sujets
» Devoir n°01 du 2ème trimestre 2AM
Sam 11 Fév - 19:22 par Mountaha

» Devoir n°3 1AM
Mar 24 Jan - 13:08 par sigsig

» devoir n1 2e tr
Lun 23 Jan - 0:30 par bertouche

»  Fable:Le cheval et le cochon........
Mar 10 Jan - 10:50 par GUELMI17

» fiches de 3 AM / projet 1
Sam 24 Déc - 22:13 par hafida

» besoin de la progression 1am 2016/2017
Mer 14 Déc - 19:41 par mazmaz

» composition du 1er trimetre 4AP
Jeu 1 Déc - 16:18 par BENCHERAB

» FICHES PÉDAGOGIQUES 1 ère A.M
Dim 27 Nov - 0:50 par razik

» devoir n2 1am
Mer 16 Nov - 19:15 par bertouche

» devoir n2 1am
Mer 16 Nov - 19:15 par bertouche

votez pour nous
OpenTop - le Top du Web
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Statistiques
Nous avons 22687 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est racha06

Nos membres ont posté un total de 9900 messages dans 3436 sujets
Marque-page social
Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de Education-Enseignement sur votre site de social bookmarking

Conservez et partagez l'adresse de Elhamidia.fle *El-kala* sur votre site de social bookmarking
Programme utiles
 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 
Sujets les plus actifs
Utilisation de l'arabe en classe de français
Documents importants pour la 3AM 2012/2013
Nouveau Manuel de l'élève de 3AM + Guide du professeur de 3AM
expressions françaises
demande de l'aide
test d'évaluation diagnostique2AM
Les nouveaux projets de 4 année pimaire 2010-2011
Projet 1 S4 de 2ème A.M.
Nouveau Programme de français -1AM- version juin 2013
P1, S3, 3 A.M

Partagez | 
 

  La fonction polémique du texte argumentatif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nedjma
Admin
avatar

Messages : 510
Réputation : 40
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: La fonction polémique du texte argumentatif   Mer 22 Déc - 9:18

I. La fonction polémique du texte argumentatif
Tout texte argumentatif défend une prise de position en s'opposant implicitement ou explicitement à ceux qui pensent le contraire.
Si le texte ne s'adresse pas directement à l'adversaire lui-même, il vise à discréditer cet adversaire.
Si le texte est directement adressé à l'adversaire, il vise à réduire l'autre au silence, sans chercher à le convaincre. La fonction est alors polémique (le débat d'idées) et l'objectif est de ridiculiser les parties avec lesquelles on est en désaccord.
Structure et système d'énonciation
L'auteur convaincu de la justesse et de la force de sa position revendique la paternité de ses idées notamment à travers :
1. Le système d'énonciation
Il recourt fréquemment à la 1ère personne, indice de la présence du locuteur dans les propos tenus.
Ainsi le locuteur peut se manifester (1ère personne et présence des marques de jugement, verbes d'opinion) ou ne pas se manifester (objectivité apparente du texte informatif/explicatif, utilisation de la 3ème personne et des phrases déclaratives) pour masquer l'intention de convaincre. Le présent atemporel est le temps habituel du texte argumentatif, puisque l'argument est valable de façon générale.
2. Le choix du lexique
La modalisation est un des moyens qui permet à l'auteur de prendre position et de s'affirmer.
En argumentant l'auteur use de termes et expressions qui affirment sa certitude d'être dans le vrai et qui traduisent son assurance et sa confiance dans ses idées comme « évidemment », « il est certain que », « assurément », « sans aucun doute », « indubitablement », « toujours » et « jamais » etc. Cette conviction se lit aussi à travers l'emploi de verbes d'obligation.
II. Les stratégies argumentatives
Le texte argumentatif s'élabore en un aller- retour entre idées abstraites et exemples concrets.
La construction de l'argumentation obéit à des règles, les unes relevant de « l'art de persuader » (la rhétorique), les autres de la logique.
A- Les formes relevant de la rhétorique
- Le dilemme : on enferme la thèse dans un choix impossible.
- L'ironie : on feint d'adopter l'opinion de l'autre pour mieux la détruire en la ridiculisant. C'est l'un des moyens de la polémique et il vise à déprécier l'adversaire, sous couvert de son éloge. On y sollicite la connivence du lecteur/auditeur par le biais de la raillerie.
-L' argument de mauvaise foi : il se sert de la propre personnalité de l'adversaire pour réfuter ses idées.
-L'argument d'autorité : qui est une affirmation présentée comme incontestable non pas nécessairement parce qu'elle est vraie, mais parce quelle émane d'une personnalité qui fait autorité dans le domaine en question.
- La concession : on commence par accorder du crédit au raisonnement avancé par la partie adverse, pour mieux défendre ensuite ses propres arguments comme « il est possible que ...mais» ;
B- Les formes relevant de la logique
-Le raisonnement inductif : permet d'énoncer une vérité générale induite à partir de l'observation d'un fait particulier, dans ce sens il est abusif.
Le raisonnement inductif est cependant très utilisé pour sa force de persuasion car il présente ce fait particulier comme une preuve.
Exemple :
Cet homme est un cambrioleur
Mais c'est aussi un gentleman
Donc, certains cambrioleurs sont des gentlemen.
-Le raisonnement par analogie : où l'on met les faits dont on parle en parallèle avec d'autres faits connus. (Ce type de raisonnement est voisin de l'induction et ne fournit jamais de preuves)
-Le raisonnement déductif : où l'on part d'une idée générale pour justifier une conclusion particulière. Cette démarche s'appuie sur des postulats qui ne sont pas à démontrer pour déduire des conséquences. Ce type de raisonnement se rencontre essentiellement dans les textes scientifiques ou philosophiques.
« Le syllogisme probable » : On part non pas de vérités prouvées mais d'affirmations probables pour obtenir l'adhésion, ce qui donne à la thèse défendue une aura d'objectivité.
Principaux mots de liaison pour exprimer des relations logiques:
Addition ou gradation : et, de plus, en outre, par ailleurs, surtout, puis, d'abord, ensuite, enfin, d'une part, d'autre part, non seulement ... mais encore, voire, de surcroît, d'ailleurs, avec, en plus de, outre, quant à, ou, outre que, sans compter que ...
Classement : puis, premièrement..., ensuite, d'une part ... d'autre part, non seulement ... mais encore, avant tout, d'abord ...
Concession ou opposition : mais, cependant, en revanche, or, toutefois, pourtant, au contraire, néanmoins, malgré, en dépit de, sauf, hormis, excepté, tandis que, pendant que, alors que, tant + adverbe + adjectif + que, tout que, loin que, bien que, quoique, sans que, si ... que, ...
Cause : car, parce que, par, grâce à, en effet, en raison de, du fait que, dans la mesure où, à cause de, faute de, puisque, sous prétexte que /de, d'autant plus que, comme, étant donné que, vu que, non que ...
Conséquence : ainsi, c'est pourquoi, en conséquence, par suite, de là, dès lors, par conséquent, aussi, de manière à, de façon à, si bien que, de sorte que, tellement que, au point ... que, de manière que, de façon que, tant ... que, si ... que, à tel point que, trop pour que, assez pour que ...
Condition, supposition ou hypothèse : si, peut-être, probablement, sans doute, éventuellement, à condition de, avec, en cas de, pour que, suivant que, à supposer que, à moins que, à condition que, en admettant que, pour peu que, au cas où, dans l'hypothèse où, quand bien même, quand même, pourvu que...
Comparaison, équivalence ou parallèle : ou, de même, ainsi, également, à la façon de, à l'image de, contrairement à, conformément à, comme, de même que, ainsi que / aussi ... que, autant ... que, tel ... que, plus ... que, plutôt ... que, moins ... que...
But : pour, dans le but de, afin de, pour que, afin que, de crainte que, de peur que.....
Indiquer une alternative : ou, autrement, sinon, soit ... soit, ou ... ou...
Expliciter : c'est-à-dire, en effet, en d'autres termes, autrement dit...
Illustrer : par exemple, c'est ainsi que, comme, c'est le cas de.....
Conclure : au total, tout compte fait, tout bien considéré, en somme, en conclusion, finalement, somme toute, en peu de mots, à tout prendre, en définitive, après tout, en dernière analyse, en dernier lieu, à la fin, au terme de l'analyse, au fond, pour conclure, en bref, en guise de conclusion...
Revenir en haut Aller en bas
 
La fonction polémique du texte argumentatif
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Polémique sur l'expérimentation animale en Europe, Le Monde 01 09 09
» Polémique autour des microcentrales
» journées du patrimoine, polémique entre tradition et protection animale
» Nantes : l'aéroport de Notre Dame des Landes fait polémique
» Texte argumentatif : Comment faire une argumentation structurée ? Représentation théorique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elhamidia.fle *El-kala* :: Enseignement secondaire :: classes de terminale-
Sauter vers: