Elhamidia.fle *El-kala*
soyez les bienvenus


Education.Enseignement du FLE en Algerie 
AccueilPortailCalendrierS'enregistrerConnexion

Croire en la nature bonne de l’enfant et cultiver le « bon » chez lui

NEDJMA
Sujets similaires

.: Nos visiteurs :.

traduction elhamidia
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 29 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 29 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 137 le Mer 16 Nov - 20:47
Derniers sujets
» FIGURINES DU PROJET23AP
Dim 29 Oct - 19:08 par BENCHERAB

» 3et4AP 2GENERATION
Jeu 5 Oct - 18:18 par BENCHERAB

» les nouveaux manuels scolaire EN PDF3et4AP
Jeu 10 Aoû - 13:35 par BENCHERAB

» MANUEL 4ap 2017
Mer 9 Aoû - 12:09 par BENCHERAB

» nouveaux manuels 3AP 2eme generation
Sam 29 Juil - 23:55 par BENCHERAB

» Devoir n°01 du 2ème trimestre 2AM
Sam 11 Fév - 19:22 par Mountaha

» Devoir n°3 1AM
Mar 24 Jan - 13:08 par sigsig

» devoir n1 2e tr
Lun 23 Jan - 0:30 par bertouche

»  Fable:Le cheval et le cochon........
Mar 10 Jan - 10:50 par GUELMI17

» fiches de 3 AM / projet 1
Sam 24 Déc - 22:13 par hafida

votez pour nous
OpenTop - le Top du Web
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Statistiques
Nous avons 22693 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Sarramus

Nos membres ont posté un total de 9906 messages dans 3441 sujets
Marque-page social
Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de Education-Enseignement sur votre site de social bookmarking

Conservez et partagez l'adresse de Elhamidia.fle *El-kala* sur votre site de social bookmarking
Programme utiles
 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 
Sujets les plus actifs
Utilisation de l'arabe en classe de français
Documents importants pour la 3AM 2012/2013
Nouveau Manuel de l'élève de 3AM + Guide du professeur de 3AM
expressions françaises
demande de l'aide
test d'évaluation diagnostique2AM
Les nouveaux projets de 4 année pimaire 2010-2011
Projet 1 S4 de 2ème A.M.
Nouveau Programme de français -1AM- version juin 2013
P1, S3, 3 A.M

Partagez | 
 

 boiteà outils (5)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: boiteà outils (5)   Dim 23 Jan - 0:45

Date : …../….…/……. FICHE NO11
LES PRINCIPALES FIGURES DE STYLE
OBSERVONS

Devant mes yeux s'agitait un monstre horrible, digne de figurer dans les légendes tératologiques *. C'était un calmar de dimensions colossales, ayant huit mètres de longueur. Il marchait à reculons avec une extrême vélocité* dans la direction du Nautilus.
Il regardait de ses énormes yeux fixes à teintes glauques. Ses huit bras, ou plutôt ses huit pieds, implantés sur sa tête, qui ont valu à ces animaux le nom de céphalopodes, avaient un développement double de son corps et se tordaient comme la chevelure des Furies *. On voyait distinctement les deux cent cinquante ventouses disposées sur la face interne des tentacules sous forme de capsules semi- sphériques. Parfois ces ventouses s'appliquaient sur la vitre du salon en y faisant le vide. La bouche de ce monstre - un bec de corne fait comme le bec d'un perroquet - s'ouvrait et se refermait verticalement. Sa langue, substance cornée, armée elle- même de plusieurs rangées de dents aiguës, sortait en frémissant de cette véritable cisaille. Quelle fantaisie de la nature ! Un bec d'oiseau à un mollusque! Son corps, fusiforme et renflé dans sa partie moyenne, formait une masse charnue qui devait peser vingt à vingt-cinq mille kilogrammes. Sa couleur inconstante, changeant avec une extrême rapidité suivant l'irritation de l'animal, passait successivement du gris livide au brun rougeâtre.
Jules Verne, Vingt mille lieues sous les mers, 1870
Deuxième partie – XVIII

Qu’est ce qui est décrit dans ce passage ?

Comment s’appellent les deux figures de style soulignées ?

Relevez un champ lexical dans ce passage. Qu’apporte - t – il à l’apparence de ce monstre ?

Qu’apportent à l’apparence de ce monstre le champ lexical et les deux figures de style ?

RETENONS

La comparaison établit une ressemblance entre deux éléments ( elle est construite avec un mot – outil) Ex : cette fille est belle comme un océan
La métaphore établit une ressemblance entre deux éléments ( il n’y a pas de mot – outil : tout est sous entendu) Ex : L’or qui tombe du soir

LA COMPARAISON LA METAPHORE
Se construit avec un mot outil ( comme, pareil à, tel que, semblable à………)
Se construit sans mot outil ( sous entendu)
APPLIQUONS

Exercice no1 : Surlignez au fluo les quatre mots qui désignent la neige , et donnez le nom de cette figure de style. Relevez une comparaison et expliquez la. Rédigez la réponse.
En un nuit, toute la plaine fut ensevelie. Les fermes, isolées dans leurs cours carrées, derrière leurs rideaux de grands arbres poudrés de frimas, semblaient s’endormir sous l’accumulation de cette mousse épaisse et légère. Aucun bruit ne traversait la campagne immobile .Seuls, les corbeaux, par bandes , décrivaient de longs festons dans le ciel, cherchant leur vie inutilement, s’abattant tous ensemble sur les champs livides et piquant la neige de leurs grands becs. On n’entendait rien que le glissement vague et continu de cette poussière tombant toujours. Cela dura huit jours pleins, puis l’avalanche s’arrêta .La terre avait sur le dos un manteau épais de cinq pieds. Et, pendant trois semaines ensuite, un ciel ,clair comme un cristal bleu le jour, et ,la nuit tout semé d’étoiles, qu’on aurait crues de givre, tant le vaste espace était rigoureux, s’étendit sur la nappe unie, dure et luisante des neiges. Contes de Noël Maupassant

Exercice no2 : Identifiez dans ces phrases le comparé/le comparant et dites à chaque fois quel est le rapport de ressemblance qui justifie la comparaison.
La rivière comme un serpent boa, sur la vallée entière étendue, s’élançait pour les entortiller – Les nuages noirs pareils à des marais – Elle se glissa comme un reptile dans la cabane – Les lèvres pareilles aux bords d’un vase d’opaline, étaient disjointes – Il pleure dans mon cœur comme il pleut sur la ville.

Comparé Comparant
Rapport qui établit la ressemblance











Date : …../….…/……. FICHE NO12
LES CHAMPS LEXICAUX

OBSERVONS

Jean, plein d’angoisse, se retourna vers Paris . A cette fin si claire d’un beau dimanche , le soleil oblique, au ras de l’horizon, éclairait la ville immense d’une ardente lueur rouge. On aurait dit un soleil de sang, sur une mer sans borne. Les vitres des milliers de fenêtres braisillaient, comme attisées sous des soufflets invisibles ; les toitures s’embrasaient , telles que des lits de charbons ; les pans de muraille jaunes, les hauts monuments, couleur de rouille, flambaient avec les pétillements de brusques feux de fagots, dans l’air du soir.
E Zola La débâcle.

Relevez le champ lexical dominant dans cet extrait de roman. Rédigez.

Quelle impression donne – t – il à ce que peut s’imaginer le lecteur ?


RETENONS

Un champ lexical est un ensemble de mots qui se rapportent à un même thème, à une même réalité.
Ex : Le champ lexical de la mer : océan – vague – navire – houle – alizés

On constitue un champ lexical pour donner une impression particulière à un texte. Très souvent , les écrivains croisent deux champs lexicaux ( en les opposant ou en les associant) afin de créer un univers, une impression….Cela permet de mieux se représenter un endroit, un personnage, une attitude, un sentiment….

APPLIQUONS

Exercice no1 : Trouvez les champs lexicaux auxquels se rapportent les mots suivants.

Liste A : actrice – tournage – film – pellicule – vedettes : ……………………………………..
Liste B : agitation – déplacement – bouger – descendre : ………………………………………
Liste C : vampire – ténèbres – peur – irrationnel : …………………………………………….
Liste D : enquête – interroger – suspect – arrestation : ………………………………………..
Exercice no2 : Relevez deux champs lexicaux ( utilisez une couleur de stabilo différente pour chaque champ lexical . Quel effet le poète a – t – il voulu en créer en les associant dans le même poème ? Répondez sous la forme d’un paragraphe rédigé.

Le dormeur du val

C’est un trou de verdure où chante une rivière
Accrochant follement aux herbes des haillons
D’argent ; où le soleil , de la montagne fière,
Luit : c’est un petit val qui mousse de rayons.

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort ; il est étendu dans l’herbe, sous la nue,
Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

Les pieds dans les glaïeuls ,il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme.
Nature, berce – le chaudement : il a froid !

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.
A Rimbaud



EVALUATION NO6
OUTILS DE LA LANGUE

I Lisez ce texte et répondez aux questions ( 6 pts)

Le narrateur a été appelé par son ami Usher dont l’état mental est préoccupant. Ils se trouvent tous les deux ans dans la maison, à l’aspect sinistre, lorsqu’un orage éclate.
C’était vraiment une nuit d’orage affreusement belle, une nuit unique et étrange dans son horreur et sa beauté. Un tourbillon s’était probablement concentré dans notre voisinage ; car il y avait des changements fréquents et violents dans la direction du vent, et l’excessive densité* des nuages, maintenant descendus si bas qu’ils pesaient presque sur les tourelles du château, ne nous empêchait pas d’apprécier la vélocité vivante avec laquelle ils accouraient l’un contre l’autre de tous les points de l’horizon, au lieu de se perdre dans l’espace. Leur excessive densité ne nous empêchait pas de voir ce phénomène ; pourtant nous n’apercevions pas un brin de lune ni d’étoiles, et aucun éclair ne projetait sa lueur. Mais les surfaces inférieures de ces vastes masses de vapeurs cahotées, aussi bien que tous les objets terrestres situés dans notre étroit horizon, réfléchissaient la clarté surnaturelle d’une exhalaison* gazeuse qui pesait sur la maison et l’enveloppait dans un linceul* presque lumineux et distinctement visible.
« La chute de la maison Usher » E Poe
Vocabulaire :
*Vélocité : rapidité
*Densité : épaisseur
*Exhalaison : vapeur
*Linceul : drap dans lequel on ensevelit les morts

Quel est le champ lexical dominant dans ce passage ? Relevez tous les mots et expliquez l’impression que veut produire l’auteur par son utilisation.


II Lisez cette poésie et répondez aux questions.( 14 points)




Demain dès l’aube

Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois – tu, je sais que tu m’attends.
J’irai par la forêt, j’irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.

Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
Sans rien voir au – dehors, sans entendre aucun bruit,
Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.

Je ne regarderai ni l’or du soir qui tombe,
Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,
Et quand j’arriverai, je mettrai sur ta tombe
Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur.

V Hugo
Que raconte ce poème ? (2pts)

Comment s’appelle la figure de style employée au vers 8 ? Expliquez sa construction.( 3pts)

Expliquez la figure de style au vers 9. Quelle impression donne – t – elle à la peinture du décor ?(4)

Quel est l’état d’âme du poète ? ( 2 pts)

Retrouvez tous les mots qui se rapportent au même champ lexical. Quel en est l’intérêt ? ( 3 pts)

FICHE

MAITRISE DE LA LANGUE


I ORTHOGRAPHE : LES PARTICIPES PASSES SANS AUXILIAIRE

Exercice no1 : Accordez les participes passés.

Ces fruits, servi……avec de la glace, feront un excellent dessert – Séparé….par des haies basses, les jardins avaient beaucoup de charme – Préparé…..avec des herbes, cette sauce est bien meilleure – Ils passaient des vacances reposantes , logé…..dans un petit hôtel près de la mer – Vexé…..par ces remarques, une spectatrice se leva et protesta – Les bouteilles rempli…..d’eau, furent mises au frais – Lavé….à l’eau tiède, ces tissus ne se repassent pas – Etonné……, les jeunes gens regardaient l’équilibriste – Bien réparé…….., cette vieille voiture doit pouvoir encore rouler – Ces films, diffusé………une nouvelle fois ont toujours autant de succès.

Exercice no2 : Même consigne.

Ces terrasses, abrité……du vent, sont très agréables – Des policiers surveillaient la route, caché…… derrière une haie – Ils avançaient lentement géné……….par la végétation – La maison complètement, terminé……vous sera livrée début Juin – Aidé………par le mécanicien, elle réussit à remettre le moteur en route – Coiffé……par Alexandre , elle a les cheveux mieux coupé……. – Elle avançait émerveillé……….par tout ce qui l’entourait – Ils baissèrent la tête , troublé…….par ce qu’ils venaient d’entendre – Les campeurs , arrivé……dans la nuit, eurent des difficultés pour repartir – Ces cartes postales, trouvé………dans les greniers sont la joie des collectionneurs

Exercice no3 : Même consigne.

Etendu…….dans l’herbe, elles se reposaient – Cette note de service , signalé………..par tous doit me revenir ce soir – Parti…………à la chasse dès le lever du soleil, ils partirent vers midi – Ils s’arrêtèrent à midi, épuisé…………..par l’épreuve – Entretenu………….par des jardiniers compétents, ce parc fait l’admiration de tous – Décu……., les filles sont rentré…….sans espoir – Assis………..en cercle, elles attendaient le résultat – Les promeneurs semblaient perdu…………dans cette forêt – Tout décousu…………, ces pantalons ne ressemblaient plus à rien – Elles repartirent acclamé……, récompensé……par tout un tonnerre d’applaudissements – Piscine fermé……….le Samedi - Epris……….par ce jeune homme, elle décida de lui écrire – Surpri…….par la pluie, les promeneurs durent rentrer .

II VOCABULAIRE : LES SYNONYMES

Exercice no1 : Trouvez les synonymes des mots suivants :

Avare :…………………………………..
Lâche :…………………………………..
Rompre :…………………………………
Demeurer : ……………………………...
Courtois :………………………………..
Antipathique :……………………………
Exercice no2 : Remplacez le verbe « faire » par un verbe plus expressif.

Il a fait ses valises……………………………………………………….
Aujourd’hui, c’est encore elle qui fait la vaisselle………………………
Je fais un sport nautique ………………………………………………...
Tu fais des fautes………………………………………………………..

III CONJUGAISON : LE PRESENT DE L INDICATIF

Exercice no1 : Complétez ces tableaux.

Appeler savoir prendre craindre







Exercice no2 : Complétez par « e » ou « s ».

Je condui……… - Je souri…………- Je m’appui…………….. – Je réfléchi…………- J’éternu……….- J’envoi………….- Je boi……………- J’avou…………..- Je distribu……….- Je voi……… - Je te remerci………..- Je vérifi…………..- Je choisi……….-

Exercice no3 : Complétez par «e, s ou x ».

Je veu….- Je ri……- Je sai…….- Je peu……….. – Je tien……… - Je m’ennui………- J’étudi…………. – Je vend…………..- Je fui……….- Je choisi………..- Je cour………..

Exercice no4 : Complétez les verbes au présent.

Que veu…….tu faire ? – Je vérifi……….les comptes – Le poisson remu……………..Elle garni……….la corbeille – Je vous appel…..pour un rendez – vous – Tu écri……….ton nom – Il clou………les planches – Que croi………..tu enfin ? – On lou……des skis ? – Je tien……un bon coup – Est ce que tu veu………..venir ? – Je secou…..la salade –

Exercice no5 : Complétez ce tableau

Jeter S’ennuyer Attendre Croire







Revenir en haut Aller en bas
 
boiteà outils (5)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» boiteà outils (5)
» outils pour travailler la vitre
» Quel outils ?
» Barre d'outils écolo info
» Les Outils HSS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elhamidia.fle *El-kala* :: Enseignement moyen :: 3 année moyenne-
Sauter vers: