Elhamidia.fle *El-kala*
soyez les bienvenus


Education.Enseignement du FLE en Algerie 
AccueilPortailCalendrierS'enregistrerConnexion

Croire en la nature bonne de l’enfant et cultiver le « bon » chez lui

NEDJMA
Sujets similaires

.: Nos visiteurs :.

traduction elhamidia
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 137 le Mer 16 Nov - 20:47
Derniers sujets
» 3et4AP 2GENERATION
Jeu 5 Oct - 18:18 par BENCHERAB

» les nouveaux manuels scolaire EN PDF3et4AP
Jeu 10 Aoû - 13:35 par BENCHERAB

» MANUEL 4ap 2017
Mer 9 Aoû - 12:09 par BENCHERAB

» nouveaux manuels 3AP 2eme generation
Sam 29 Juil - 23:55 par BENCHERAB

» Devoir n°01 du 2ème trimestre 2AM
Sam 11 Fév - 19:22 par Mountaha

» Devoir n°3 1AM
Mar 24 Jan - 13:08 par sigsig

» devoir n1 2e tr
Lun 23 Jan - 0:30 par bertouche

»  Fable:Le cheval et le cochon........
Mar 10 Jan - 10:50 par GUELMI17

» fiches de 3 AM / projet 1
Sam 24 Déc - 22:13 par hafida

» besoin de la progression 1am 2016/2017
Mer 14 Déc - 19:41 par mazmaz

votez pour nous
OpenTop - le Top du Web
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Statistiques
Nous avons 22688 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Sif

Nos membres ont posté un total de 9905 messages dans 3440 sujets
Marque-page social
Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de Education-Enseignement sur votre site de social bookmarking

Conservez et partagez l'adresse de Elhamidia.fle *El-kala* sur votre site de social bookmarking
Programme utiles
 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 
Sujets les plus actifs
Utilisation de l'arabe en classe de français
Documents importants pour la 3AM 2012/2013
Nouveau Manuel de l'élève de 3AM + Guide du professeur de 3AM
expressions françaises
demande de l'aide
test d'évaluation diagnostique2AM
Les nouveaux projets de 4 année pimaire 2010-2011
Projet 1 S4 de 2ème A.M.
Nouveau Programme de français -1AM- version juin 2013
P1, S3, 3 A.M

Partagez | 
 

 Texte support

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nedjma
Admin
avatar

Messages : 510
Réputation : 40
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Texte support   Mar 8 Fév - 8:33

ÉTUDE DE TEXTE

Quelque bienfaisantes que soient certaines des applications de la science pour diminuer la peine et la souffrance des hommes, le rythme accéléré auquel elles se développent et leur introduction dans une société humaine insuffisamment préparée à les recevoir ou trop lente à s'y adapter nous semblent aujourd'hui n'être pas sans danger. Ces nouveaux et puissants moyens d'action créent pour notre espèce un milieu nouveau. Aura-t-elle l'intelligence, l'imagination et la volonté nécessaires pour y vivre et pour transformer son organisme et ses institutions, par évolution ou par mutation, ou périra-t-elle, victime d'elle-même et de son propre effort, comme d'autres espèces l'ont fait avant elle ? Beaucoup de bons esprits se posent aujourd'hui la question ; certains vont jusqu'à crier leur défiance et à proposer d'enchaîner la science comme le fut autrefois Prométhée pour avoir donné le feu aux hommes.
Il y a effectivement danger, danger économique et danger militaire. Le danger économique apparaît aujourd'hui à tous. Il résulte d'une ivresse technique, d'un développement trop rapide de l'industrie dans des conditions où la machine, au lieu d'être mise au service de tous les hommes, vient concurrencer victorieusement ceux-ci. Des hommes sont sans travail et sans ressources en face d'une paradoxale surproduction et d'autres, ceux qui restent attachés à la machine pendant un temps trop long, deviennent les esclaves de celle-ci, perdent l'initiative, la spontanéité qui faisaient la valeur de l'ancien artisan. Voltaire disait que si Dieu a créé l'homme à son image, celui-ci le lui a bien rendu ; de même l'homme qui a voulu créer la machine à son image pour effectuer à sa place les gestes nécessaires à prolonger sa vie, est menacé, par l'usage, de devenir semblable à sa créature, de n'être plus que le prolongement de celle-ci ou la victime des besoins artificiels créés pour augmenter sans cesse les profits résultants de son fonctionnement toujours plus intensif Le jeune Américain engage son avenir pour se procurer les dernières nouveautés de la technique, et la colonisation va tenter le Nègre ou l'Oriental avec des toxiques dont il se passerait bien.
Il y a aussi le danger que j'appelais tout à l'heure militaire, celui qui résulte de la terrible efficacité que la science a donnée aux moyens de destruction. La question est angoissante de savoir laquelle ira le plus vite dans ses effets, des deux possibilités de servir et de nuire qu'une seule et même science met à la disposition des hommes.
Ceux qui aiment la science et la veulent bienfaisante ont le devoir d'y songer et d'y travailler. Pour réaliser l'adaptation nécessaire aux conditions nouvelles créées par la science, dont nous ne croyons pas possible ni désirable d'arrêter le développement en raison des bienfaits sans limites qu'elle contient en puissance, pour parer au double danger économique et militaire, une création de justice est nécessaire, justice d'un côté, juste internationale de l'autre. Puissions-nous y arriver à temps !
Paul Langevin, extrait de la Préface de l'évolution humaine
Revenir en haut Aller en bas
Nedjma
Admin
avatar

Messages : 510
Réputation : 40
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Texte support   Mar 8 Fév - 8:57

le football.

Le football, sport collectif, montre avant tout la solidarité. Avec onze joueurs dans chaque camp, il fait comprendre que ce monde est affaire de relation, que l’initiative collective vaut mieux que la décision individuelle. Le ballon, cet objet parfait que l’ on caresse de l’extérieur du pied, que l’on frappe avec force, reste le trait d’union entre tous les joueurs, partenaires et adversaires. Il leur rappelle que tous sont frères, quoi qu’il arrive au cours du match. Le football est une activité d’autant plus intelligente qu’elle réclame à la fois un savoir-faire technique et des qualités morales importantes.
Toutefois, il ne doit pas être un jouet mais rester un jeu. Il est un jouet aux mains de ceux qui exercent des responsabilités politiques. Le football professionnel ne vise que le résultat. Il faut gagner à tout prix, c’est-à-dire mépriser l’adversaire, ne pas respecter les lois du jeu, injurier l’arbitre, réveiller les réactions dangereuses de la foule. Tel se présente le spectacle du football d’élite, empoisonné par les puissances d’argent, tel il tend à se reproduire parmi les petits clubs dont la seule ambition devrait être de faire passer une heure et demie agréable à ses membres, une fois par semaine.
D’après, François RENE SIMON, Gardien de but.
Revenir en haut Aller en bas
Nedjma
Admin
avatar

Messages : 510
Réputation : 40
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Texte support   Mar 8 Fév - 22:23

L’idée que la guerre peut avoir des fonctions propres a conduit certains théoriciens à en faire l’apologie. Hegel prétend qu'elle incarne le moment où l’État se réalise pleinement ; Joseph de Maistre va jusqu'à la glorifier comme le moyen de fortifier la nature humaine; Nietzsche trouve dans les « vertus » guerrières le meilleur aiguillon au dépassement de soi-même; plusieurs évolutionnistes croient pouvoir tirer de la loi de sélection naturelle une justification des pertes qu’engendre la guerre; L. Gumplowicz fait même de la guerre la source de toutes les institutions et de la civilisation. Enfin, les sociologues ont parfois hasardé une comparaison de la guerre et de la fête, en leur attribuant des fonctions analogues, notamment l’exaltation collective et le renversement des règles habituelles.
Pourtant les arguments de divers ordres ne manquent pas contre les théories bellicistes. On peut, à l’encontre de ceux qui prônent les vertus militaires, faire d'abord état des statistiques qui prouvent la recrudescence de la criminalité à la suite des guerres. S’il est vrai que les grandes civilisations se sont répandues par la force des armes, est-il utile d'alléguer que c’est de la même façon qu’elles ont disparu ? Aux progrès techniques et économiques réalisés sous son aiguillon, il est aisé en effet d'opposer un calcul des coûts de la guerre, qui sont de plus en plus élevés à mesure qu’elle devient plus totale. Enfin s'il est vrai que la guerre présente bien des caractères de la fête, n'en diffère-t-elle pas en même temps, du fait qu’elle oppose un groupe à un autre et tend plus spécifiquement à la destruction ?
d'après Jean Cazeneuve, Guerre et Paix © 1995 Encyclopædia Universalis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: remerciement   Mer 9 Fév - 21:27

merci bc nedjma
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: merci   Mer 9 Fév - 21:32

ton texte sera celui de ma compo mrciiiiii
Revenir en haut Aller en bas
Nedjma
Admin
avatar

Messages : 510
Réputation : 40
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Texte support   Ven 11 Fév - 10:16

Bonjour à tous! Voici un autre texte

Robert BADINTER Discours à l’Assemblée Nationale - 17 septembre 1981

En vérité, la question de la peine de mort est simple pour qui veut l'analyser avec lucidité. Elle ne se pose pas en termes de dissuasion, ni même de technique répressive, mais en termes de choix politique ou de choix moral.
Je l'ai déjà dit, mais je le répète volontiers au regard du grand silence antérieur : le seul résultat auquel ont conduit toutes les recherches menées par les criminologues est la constatation de l'absence de lien entre la peine de mort et l'évolution de la criminalité sanglante. […]
Il n'est pas difficile d'ailleurs, pour qui veut s'interroger loyalement, de comprendre pourquoi il n'y a pas entre la peine de mort et l'évolution de la criminalité sanglante ce rapport dissuasif que l'on s'est si souvent appliqué à chercher sans trouver sa source ailleurs, et j'y reviendrai dans un instant. Si vous y réfléchissez simplement, les crimes les plus terribles, ceux qui saisissent le plus la sensibilité publique - et on le comprend - ceux qu'on appelle les crimes atroces sont commis le plus souvent par des hommes emportés par une pulsion de violence et de mort qui abolit jusqu'aux défenses de la raison. A cet instant de folie, à cet instant de passion meurtrière, l'évocation de la peine, qu'elle soit de mort ou qu'elle soit perpétuelle, ne trouve pas sa place chez l'homme qui tue. […]
En fait, ceux qui croient à la valeur dissuasive de la peine de mort méconnaissent la vérité humaine. La passion criminelle n'est pas plus arrêtée par la peur de la mort que d'autres passions ne le sont qui, celles-là, sont nobles.
Et si la peur de la mort arrêtait les hommes, vous n'auriez ni grands soldats, ni grands sportifs. Nous les admirons, mais ils n'hésitent pas devant la mort. D'autres, emportés par d'autres passions, n'hésitent pas non plus. C'est seulement pour la peine de mort qu'on invente l'idée que la peur de la mort retient l'homme dans ses passions extrêmes. Ce n'est pas exact.[…]
Pour les partisans de la peine de mort, justice ne serait pas faite si à la mort de la victime ne répondait pas, en écho, la mort du coupable.
Soyons clairs. Cela signifie simplement que la loi du talion demeurerait, à travers les millénaires, la loi nécessaire, unique de la justice humaine.
Du malheur et de la souffrance des victimes, j'ai, beaucoup plus que ceux qui s'en réclament, souvent mesuré dans ma vie l'étendue. Que le crime soit le point de rencontre, le lieu géométrique du malheur humain, je le sais mieux que personne.[...]. Mais ressentir, au profond de soi-même, le malheur et la douleur des victimes, mais lutter de toutes les manières pour que la violence et le crime reculent dans notre société, cette sensibilité et ce combat ne sauraient impliquer la nécessaire mise à mort du coupable. Que les parents et les proches de la victime souhaitent cette mort, par réaction naturelle de l'être humain blessé, je le comprends, je le conçois. Mais c'est une réaction humaine, naturelle. Or tout le progrès historique de la justice a été de dépasser la vengeance privée. Et comment la dépasser, sinon d'abord en refusant la loi du talion?
[...] Le choix qui s'offre à vos consciences est donc clair : ou notre société refuse une justice qui tue et accepte d'assumer, au nom de ses valeurs fondamentales - celles qui l'ont faite grande et respectée entre toutes - la vie de ceux qui font horreur, déments ou criminels ou les deux à la fois, et c'est le choix de l'abolition ; ou cette société croit, en dépit de l'expérience des siècles, faire disparaître le crime avec le criminel, et c'est l'élimination.
Cette justice d'élimination, cette justice d'angoisse et de mort, décidée avec sa marge de hasard, nous la refusons. Nous la refusons parce qu'elle est pour nous l'anti-justice, parce qu'elle est la passion et la peur triomphant de la raison et de l'humanité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Texte support   Sam 12 Fév - 0:03

Bonjour,
En lisant le premier texte support, celui de Paul Langevin, j'ai consataté que la plupart des phrases contiennent plus de 30 mots ! L'une d'elle contient plus de 80 mots !!! c'est-à-dire des périodes !! Sans oublier bien sûr la complexité des expressions.
Le texte sur la peine de mort aussi, il est d'une certaine difficulté, pour ne pas dire inaccessible !
Ne pensez-vous pas que c'est un peu trop difficile pour une langue étrangère ?
Merci
Revenir en haut Aller en bas
Nedjma
Admin
avatar

Messages : 510
Réputation : 40
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Texte support   Sam 12 Fév - 10:14

Bonjour Papilito,
c'est vrai que certains textes sont un peu longs mais ils sont au même degré de complexité des textes qui figurent sur le manuel de 3as ou de 2as or les concepteurs de ces manuels sont des spécialistes et savent pertinemment que le français est enseigné en tant que langue étrangère .Le texte sur le guerre figure sur le manuel p97 "Evaluation formative""Pourquoi les guerres?" p104 D'après Guy de Mauppassant, et j'en passe d'autres textes plus complexes...je vous invite mon cher Papilito de jeter un coup d'oeil sur les textes proposés à la filière lettres et langues étrangères Bac 2010.Ce sont des textes en rapport avec les objets d'études inscrits au programme


Dernière édition par nedjma le Dim 13 Fév - 10:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Texte support   Dim 13 Fév - 1:23

Oui, mais ne pensez-vous pas que c'est trop difficile pour une langue étrangère? Je demande votre point de vue. Vous n'êtes pas sans savoir que certains passages sont des PERIODES (80 mots pour une phrase!!!)
Le fait que les concepteurs soient des spécialistes ne justifie en aucun cas leur infaillibilité, ni la complexité des textes, ni leur inaccessibilité d'ailleurs. Ces concepteurs ont-ils conçu ou fabriqué ces manuels?
Ceux qui ont fait le manuel des 4AM sont aussi des spécialistes, mais cela n'a pas empêché les irrégularités de pulluler.
Merci
Revenir en haut Aller en bas
Nedjma
Admin
avatar

Messages : 510
Réputation : 40
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Texte support   Dim 13 Fév - 10:30

Bonjour Papili!
Je suis tout à fait d'accord avec vous que le français chez nous doit être enseigné en tant que langue étrangère, mais n'y a-t-il pas là une contradiction? Nous nous lamentons sur notre sort , on se plaint du niveau de nos élèves et ce n'est pas de leur faute, on leur a appris à être dépendants.Nous n'avons pas installé chez cet élève le mécanisme nécessaire pour affronter ce genre de difficulté.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Texte support   

Revenir en haut Aller en bas
 
Texte support
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Texte support
» Texte support : le récit historique ,3AM:
» Texte support Projet: 1 1AS
» Examen n°02 :Texte : L’apiculteur 5AP
» Texte support : le récit historique 3AM NV

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elhamidia.fle *El-kala* :: Enseignement secondaire :: classes de terminale-
Sauter vers: