Elhamidia.fle *El-kala*
soyez les bienvenus


Education.Enseignement du FLE en Algerie 
AccueilPortailCalendrierS'enregistrerConnexion

Croire en la nature bonne de l’enfant et cultiver le « bon » chez lui

NEDJMA

.: Nos visiteurs :.

traduction elhamidia
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 7 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 7 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 137 le Mer 16 Nov - 20:47
Derniers sujets
» composition du 1er trimetre 4AP
Jeu 1 Déc - 16:18 par BENCHERAB

» FICHES PÉDAGOGIQUES 1 ère A.M
Dim 27 Nov - 0:50 par razik

» devoir n2 1am
Mer 16 Nov - 19:15 par bertouche

» devoir n2 1am
Mer 16 Nov - 19:15 par bertouche

» devoir n°2 1 er trimestre 1AM
Lun 14 Nov - 21:34 par djobi31

» fat ain defla
Mar 8 Nov - 12:54 par fatiha aya

» les fiches de4 ap
Sam 5 Nov - 15:30 par hamzader

» 2ème génération 1AM. Document d'accompagnement 2016
Mer 26 Oct - 23:13 par Fatima Mordjan

» aidez- moi svp
Mer 26 Oct - 8:36 par BENCHERAB

» aidez-moi SVP
Mar 25 Oct - 12:50 par amer-messaoud

votez pour nous
OpenTop - le Top du Web
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Statistiques
Nous avons 22681 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Radh

Nos membres ont posté un total de 9892 messages dans 3432 sujets
Marque-page social
Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Furl  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de Education-Enseignement sur votre site de social bookmarking

Conservez et partagez l'adresse de Elhamidia.fle *El-kala* sur votre site de social bookmarking
Programme utiles
 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 
Sujets les plus actifs
Utilisation de l'arabe en classe de français
Documents importants pour la 3AM 2012/2013
Nouveau Manuel de l'élève de 3AM + Guide du professeur de 3AM
expressions françaises
demande de l'aide
test d'évaluation diagnostique2AM
Les nouveaux projets de 4 année pimaire 2010-2011
Projet 1 S4 de 2ème A.M.
Nouveau Programme de français -1AM- version juin 2013
P1, S3, 3 A.M

Partagez | 
 

 P1, S3, 3 A.M

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: P1, S3, 3 A.M   Dim 13 Nov - 22:35

:afro:Bonsoir à tous!

voici des modèles de fiches du projet 1, séquence 3, pour les classes de 3 A.M. A télécharger sur ce lien:
http://bv1u02.alterupload.com/
Revenir en haut Aller en bas
zohair31



Messages : 194
Réputation : 34
Date d'inscription : 13/09/2011
Localisation : El tarf

MessageSujet: la compréhension de l'oral   Lun 14 Nov - 2:32

 A l’oral :
 Ecouter pour réagir dans une situation de communication.
 Construire du sens à partir d’un énoncé écouté

Ce sont bien la les objectifs ya pas photo c'est clair c'est net.
Avançons un tout petit peu dans la fiche "modele":


1) 1ère écoute : (Compréhension globale)
-Quels sont les personnages cités dans le texte ?
-De quoi parle-t-on dans ce texte.
2) 2ème écoute : (Compréhension détaillée)
- Questionnaire : (Vérification de la compréhension)
[color=red]c'est t.bien aussi mais la transition que je n'ai pas bien comprise et ça me rend je crois débile de voir fiche modèle et que le contenu peut induire en erreur tous ces jeunes professeurs qui entament une carrière .Aborder l'oral avec des consignes propres à l’écrit tel que "cochez",des qcm et tout ce qui relève des instruments de mesure propres à la compréhension de l’écrit.
Dire qu'une séance de l'oral se transforme en une séance de l’écrit ça devient un khalouta entre les compétences visées
soyons clairs et déterminons clairement ce que nous faisons dans nos classes et ciblons les objectifs de nos séances.
Il ne s'agit pas là d'une séance de l'oral , l'oral c'est de l'oral , l'élève doit comprendre oralement ce qu'il a ecouté oralement pour pouvoir produire oralement .

tout le questionnaire doit figurer dans la première est deuxième écoute selon le cas et non pas en phase de vérification



Pour vérifier la compréhension des élèves une récapitulation sous forme de resumé , de plan du document sonore ou toute technique d'expression selon les programmes ne serait qu'une évaluation instantanée du degré de compréhension de l'apprenant.
Avec ce petit changement la fiche serait une fiche acceptable à la rigueur et non pas modèle car , une fiche modèle n' est modèle que pour celui qui l'a préparé
e.


Dernière édition par zohair31 le Dim 4 Déc - 2:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fle.ucoz.com
zohair31



Messages : 194
Réputation : 34
Date d'inscription : 13/09/2011
Localisation : El tarf

MessageSujet: Compréhension de l’écrit   Lun 14 Nov - 2:37

Activité : Lire un récit réaliste pour retrouver le personnage, le décor, les différentes actions.
Texte support : Le petit phénomène. P 92 de Marcel Pagnol, La gloire de mon père.

1- Eveil de l’intérêt : plutôt une mise dans le bain ou une entrée directe serait le mieux approprié car cet éveil de l’intérêt nous fait marche arrière au temps des approches par objectifs, révolues par le temps et mis aux calendes grecques et ça se voit clairement que même après 8 années de reformes, les vieux reflexes ne veulent pas disparaitre .Mais à quand ?
-Comment appelle-t-on les enfants qui ont appris à lire et à écrire très tôt ?

2- Approche du texte : Le 2et 3 C’est l’étude du paratextuel ou des documents annexes. Cetobjectif est d’une brièveté éclair pas plus de 5 mn pour en dégager les hypothèses de sens .ces hypothèses seront vérifiées au fur et à mesure de la compréhension de l’écrit
- Quel est le titre du texte ?
- Combien y a-t-il de paragraphes ?
- Qui est l’auteur de ce texte ?
- Quelle est sa source ?

3- Hypothèses de sens :
- De quoi parle-t-on dans ce texte ?
*Notez au tableau pour les corroborer ou les réfuter au cours du 2ème moment.
4-Lecture silencieuse.Une lecture silencieuse sans consigne de repérage, de recherche ,de relevé même sommaire(soulignez , cochez , trouvez, cherchez)en rapport étroit avec les objectifs d’apprentissage ne serait que vaine car nos élèves ne lisent pas , les obliger à chercher, à reperer peut plus au mois les pousser à lire et les motiver davantage .
Questionnaire :
Je prefere le questionnaire du modele de l’oral , il est le mieux indiqué actuellement pour l’enseignement d’une langue étrangère , il est meme parfait je l’appelle un questionnaire facilitateur ( avec les instruments de mesures mesurables on peut savoir si mon élève a compris ou non ), car nous devons opter pour la simplicité pour faire passer nos messages à nos apprenants au lieu de les matraquer et les assommer avec » retrouver le champ lexical d’un lieu , «
La mise en application du questionnaire de la premiere fiche est à suivre comme modèle dans la comprehesion de l’écrit .
Excusez moi cette fiche ne peut etre qu’une phase prépedagogique pour l’enseignant lui même
pour par la suite elaborer son questionnaire qui ne ciblera que ce qui va servir pur la compréhension et les objectifs d'apprentissage , l’objectif de la comprehension de l’ecrit ce n’est pas de comprendre un texte pour le comprendre c’est plutôt montrer à l’eleve comment l’auteur a fait pour ecrire son texte et pour le dire , il s’agit d’un recit , il fallait insister sur l’emploi des temps ; les indicateurs saptio temprels , la desription et tout ce qui relève du domaine narratologique c’est l’essentiel et voila un enseignement ciblé.

1- Où se déroule ce récit ? – Dans la classe.l erecit se deroule en classe ? vai ou faux , ou oui ou non
- Retrouve le champ lexical du lieu que tu as trouvé.
- La classe :
2- A quelle personne le récit est-il rédigé ? – A la 3ème personne. 3- Qui est le narrateur ? – Marcel Pagnol lorsqu’il était enfant.
Relève du texte trois expressions qui le montrent.
- Je restais bien sage…, je criai, je lus…
4- Qui est l’auteur ? – Marcel Pagnol, devenu adulte.

5- Relève tous les personnages mentionnés dans le récit et classe-les selon qu’ils ont un rôle important dans l’histoire ou non.

- Personnages importants. - Personnages moins importants.
- Le garçon, le père (l’instituteur) - La maman, des gamins de six ou sept ans, les quatre instituteurs.

6- En te basant sur les adverbes de temps et de lieu employés dans le texte, retrouve les trois grandes parties du récit. (Donne le premier mot et le dernier mot de chaque partie)
- 1ère partie : Lorsque …inattentif. - 2ème partie : Un beau matin…vie. - 3ème partie : Lorsque…Poucet.

7- Quelle est la partie qui n’utilise qu’un temps ? – La 1ère partie.

8- Quels sont les deux temps dominants dans la seconde partie ? – Le passé simple et le présent.

9- Dans quelles phrases trouve-t-on le premier ? – Dans les phrases qui racontent.
- Dans quelles phrases trouve-t-on le second ? – Dans les phrases dialoguées.

10- Quels sont les deux temps dominants dans la dernière partie ? – Le passé simple et le plus-que-parfait.
- Quel lien existe-t-il entre ces deux temps ? – Le P.Q.P exprime une action passée (antérieure par rapport au P.S)
- Le P.Q.P est formé de l’auxiliaire « avoir » à l’imparfait et du participe passé du verbe « renvoyer »

11- Synthèse :
- Complète la phrase suivante :
- Le petit garçon est un phénomène parce que …
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fle.ucoz.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: P1, S3, 3 A.M   Lun 14 Nov - 19:56

Mr Zohair, permettez-moi de vous dire que c'est ça l'avantage de mettre en ligne des fiches et Kikidida a bien précisé "modèle de fiche" et non " fiche modèle" pour la compréhension de l'écrit vous avez raison mais pour l'oral, l'apprenant doit avoir le questionnaire de facilitation devant lui polycopié si c'est une activité d'écoute.
les consignes de lecture doivent être portées au tableau...

Revenir en haut Aller en bas
zohair31



Messages : 194
Réputation : 34
Date d'inscription : 13/09/2011
Localisation : El tarf

MessageSujet: Re: P1, S3, 3 A.M   Lun 14 Nov - 21:32

C'est deconseillé Moussa ce type de pratique à l'oral , la trace ecrite ne doit être que dans la récapitulation c'est le passage de l'oral à l'écrit.
l'oral n'a jamais été écrit c'est de l'oral.
j'ai assisté sous d'autres cieux à une seance de comprehesion de l'oral , j'ai même redigé la façon d'aborder la séance , il n'en ai jamais question de facilatation de cette manière .
on apprend jamais à parler une langue de cette manière .je vous filerai le lien de mon écrit prochainement s'il est toujours en ligne disponible
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fle.ucoz.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: P1, S3, 3 A.M   Mar 15 Nov - 0:50

Bonsoir Mr Zohair. j'aimerais bien avoir le lien dont vous parlez car cela éclaircira beaucoup de choses:
dans l'enseignement moyen et c'est notre inspecteur qui l'impose:
lorsqu'on fait une activité d'écoute(écouter un texte) on nous impose de porter la consigne d'écoute sur le tableau, et de remettre à l'apprenant un polycope portant le questionnaire.
Pour l'expression orale c'est autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
zohair31



Messages : 194
Réputation : 34
Date d'inscription : 13/09/2011
Localisation : El tarf

MessageSujet: compréhension de l'oral   Mar 15 Nov - 0:57

J'ai fait cet écrit y a deux années ou je decris la séance de la compréhension de l'oral tetle que présenteé par une enseignante native .il est sur le site je crois mais je ne sais exactement a quel endroit .C'est une seance d'anglais pour des français , l'anglais étant considérée comme langue étrangère et a le même statut que le français chez nous .et c'est ce que je demande aux enseignants de faire dans le cycle secondaire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fle.ucoz.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: P1, S3, 3 A.M   Mar 15 Nov - 21:45

zohair31 a écrit:
Activité : Lire un récit réaliste pour retrouver le personnage, le décor, les différentes actions.
Texte support : Le petit phénomène. P 92 de Marcel Pagnol, La gloire de mon père.

1- Eveil de l’intérêt : plutôt une mise dans le bain ou une entrée directe serait le mieux approprié car cet éveil de l’intérêt nous fait marche arrière au temps des approches par objectifs, révolues par le temps et mis aux calendes grecques et ça se voit clairement que même après 8 années de reformes, les vieux reflexes ne veulent pas disparaitre .Mais à quand ?
-Comment appelle-t-on les enfants qui ont appris à lire et à écrire très tôt ?

2- Approche du texte : Le 2et 3 C’est l’étude du paratextuel ou des documents annexes. Cetobjectif est d’une brièveté éclair pas plus de 5 mn pour en dégager les hypothèses de sens .ces hypothèses seront vérifiées au fur et à mesure de la compréhension de l’écrit
- Quel est le titre du texte ?
- Combien y a-t-il de paragraphes ?
- Qui est l’auteur de ce texte ?
- Quelle est sa source ?

3- Hypothèses de sens :
- De quoi parle-t-on dans ce texte ?
*Notez au tableau pour les corroborer ou les réfuter au cours du 2ème moment.
4-Lecture silencieuse.Une lecture silencieuse sans consigne de repérage, de recherche ,de relevé même sommaire(soulignez , cochez , trouvez, cherchez)en rapport étroit avec les objectifs d’apprentissage ne serait que vaine car nos élèves ne lisent pas , les obliger à chercher, à reperer peut plus au mois les pousser à lire et les motiver davantage .
Questionnaire :
Je prefere le questionnaire du modele de l’oral , il est le mieux indiqué actuellement pour l’enseignement d’une langue étrangère , il est meme parfait je l’appelle un questionnaire facilitateur ( avec les instruments de mesures mesurables on peut savoir si mon élève a compris ou non ), car nous devons opter pour la simplicité pour faire passer nos messages à nos apprenants au lieu de les matraquer et les assommer avec » retrouver le champ lexical d’un lieu , «
La mise en application du questionnaire de la premiere fiche est à suivre comme modèle dans la comprehesion de l’écrit .
Excusez moi cette fiche ne peut etre qu’une phase prépedagogique pour l’enseignant lui même
pour par la suite elaborer son questionnaire qui ne ciblera que ce qui va servir pur la compréhension et les objectifs d'apprentissage , l’objectif de la comprehension de l’ecrit ce n’est pas de comprendre un texte pour le comprendre c’est plutôt montrer à l’eleve comment l’auteur a fait pour ecrire son texte et pour le dire , il s’agit d’un recit , il fallait insister sur l’emploi des temps ; les indicateurs saptio temprels , la desription et tout ce qui relève du domaine narratologique c’est l’essentiel et voila un enseignement ciblé.

1- Où se déroule ce récit ? – Dans la classe.l erecit se deroule en classe ? vai ou faux , ou oui ou non
- Retrouve le champ lexical du lieu que tu as trouvé.
- La classe :
2- A quelle personne le récit est-il rédigé ? – A la 3ème personne. 3- Qui est le narrateur ? – Marcel Pagnol lorsqu’il était enfant.
Relève du texte trois expressions qui le montrent.
- Je restais bien sage…, je criai, je lus…
4- Qui est l’auteur ? – Marcel Pagnol, devenu adulte.

5- Relève tous les personnages mentionnés dans le récit et classe-les selon qu’ils ont un rôle important dans l’histoire ou non.

- Personnages importants. - Personnages moins importants.
- Le garçon, le père (l’instituteur) - La maman, des gamins de six ou sept ans, les quatre instituteurs.

6- En te basant sur les adverbes de temps et de lieu employés dans le texte, retrouve les trois grandes parties du récit. (Donne le premier mot et le dernier mot de chaque partie)
- 1ère partie : Lorsque …inattentif. - 2ème partie : Un beau matin…vie. - 3ème partie : Lorsque…Poucet.

7- Quelle est la partie qui n’utilise qu’un temps ? – La 1ère partie.

8- Quels sont les deux temps dominants dans la seconde partie ? – Le passé simple et le présent.

9- Dans quelles phrases trouve-t-on le premier ? – Dans les phrases qui racontent.
- Dans quelles phrases trouve-t-on le second ? – Dans les phrases dialoguées.

10- Quels sont les deux temps dominants dans la dernière partie ? – Le passé simple et le plus-que-parfait.
- Quel lien existe-t-il entre ces deux temps ? – Le P.Q.P exprime une action passée (antérieure par rapport au P.S)
- Le P.Q.P est formé de l’auxiliaire « avoir » à l’imparfait et du participe passé du verbe « renvoyer »

11- Synthèse :
- Complète la phrase suivante :
- Le petit garçon est un phénomène parce que …

afro


Je suis très déçu par votre comportement, que je considère
mal placé. Vous ne vous adressez pas une machine, vous vous adressez à un
collègue, avec ses défauts et ses qualités; à un prof comme vous. Vous avez
employé un mot indigne d'un éducateur qui est sensé avoir une conduite
exemplaire. Celui qui a passé des nuits entières à préparer ces fiches n'est
guère débile. S'il était débile, il ne vous répondrait même pas, sachant qu'il
ne comprendrait pas votre acharnement.


(Les collègues ont le droit de télécharger les fiches,
n'importent quelles fiches, et de s'en imprégner)


Revenons, maintenant, à nos moutons! Qu'il s'agisse de
l'éveil de l'intérêt ou de la mise en
situation ou de mettre l'apprenant dans le bain, c'est du kif-kif au même.


Réactualisez vos connaissances! C'est vous qui êtes dépassé
par les événements.


Ce sont les vieux réflexes qui vous ont emmenés là où vous
êtes, et ils ne disparaîtront jamais. Même vous, qui semblez vouloir vous en
extraire, vous serez toujours repris par ces vieilles recettes de ces anciens
instituteurs, qui vous les ont inculquées.


Vous me parlez de réforme; de quelle réforme s'agit-il? Suis-je
étranger à cet environnement dans lequel vous vivotez?


Le bricolage, le replâtrage, c'est de la réforme ça?
Réformer, c'est une refonte du système éducatif algérien,(qui va droit dans le
mur), c'est mettre en place des structures réelles à la portée des enseignants
et des élèves dans chaque établissement, (et non des documents qu'on nous
parachute à longueur d'année et qui ne veulent rien dire, à part nous stresser),
par exemple le cadre, qui joue un rôle déterminant,
les tables en U, les tables en cercle, les tables organisées pour accueillir de
petits groupes, des supports visuels tel le vidéo projecteur, le data show, les
supports publicitaires, affiches et autres supports, et une vingtaine de basanés!


En outre,
un professeur tuteur qui serait présent dans la salle de classe pour prendre en
charge l'élève qui a du mal à suivre ; qui le remettrait sur rail puis,
celui-ci, réintègrera le groupe- classe. C'est ça la réforme qui devrait
exister!


Réformer, ce n'est pas
importer les idées des autres telles quelles et vouloir à tout prix les faire
avaler à nos chérubins. Même les précurseurs de ces nouvelles approches sont
entrain de revoir leur copie. L'élève ne peut en aucun cas se prendre en
charge, ou prendre en charge son propre apprentissage. (C'est du baratin qu'on
gobe depuis des lustres).L'enfant a
besoin d'un adulte, qui se charge de l'éduquer, de lui apprendre à lire, à écrire
et à compter.


Vous dites que je n'ai pas
proposé une consigne pour la lecture silencieuse. Si! L'hypothèse de sens en
est une: De quoi parle-t-on dans ce texte? Ne s'agissant pas d'une lecture
ayant pour but de parfaire les mécanismes de base d'une bonne lecture, la
consigne se fait avant ou après une lecture silencieuse en compréhension de
l'écrit.



3- Hypothèses de sens :
- De quoi
parle-t-on dans ce texte ?

*Notez au tableau pour les corroborer ou les réfuter
au cours du 2ème moment
, c'est-à-dire après la lecture.









Je ne retrouve pas ce que vous avez écrit à propos du champ lexical; je n'ai pas demandé
à ce que mes élèves retrouvent le champ lexical d'un quelconque mot. Et où est
le problème, si j'ai posé cette question? N'est-ce pas une manière de les faire
lire? (vous dites qu'ils ne lisent pas couramment !) Là, vous vous contredisez
!


Vous avez mal lu le contenu
de mon modèle de fiche. Vous dites que je n'ai pas insisté sur les caractéristiques
du texte narratif, en voilà une preuve ; vous êtes passé à côté: Je vous renvoie aux items (de 6 à 10).


D'après vous, l'enfant devrait
comprendre comment l'auteur s'était pris pour écrire son texte!!! Vous exagérez!
Il devra donc, d'après vous, être un critique littéraire ou un psychiatre,
plutôt qu'un lecteur qui chercherait à comprendre la visée de l'auteur. Pauvres
gamins à qui vous transmettez ces maladresses!


Vous ditesSad c'est t.bien aussi mais la transition que je n'ai
pas bien comprise et ça me rend je crois debile de voir fiche modele et que le
contenu peut induire en erreur tous ces jeunes professeurs qui
entament
une carrier
e) Si vous croyez débile (vous insinuez que je le suis) de voir un modèle
de fiches (Je l'ai bien mentionné: modèles de fiches)
c'est vous qui êtes vraiment débile, parce que vous ne savez pas lire. Vos
élèves sont sûrement moins débiles que vous.


Vous dites et je
reprends vos mots: (Dire qu'une séance de l'oral se
transforme en une séance de l’écrit ça devient un khalouta entre les
compétences visées)



D'abord, sachez écrire sans fautes d'orthographe, et puis
apprenez que l'oral n'est que de l'écrit oralisé.


Le questionnaire distribué aux enfants n'est pas proposé pour
faire votre khalouta, mais c'est une manière de l'aider à suivre le fil du
discours écouté.


En production de l'oral, et à partir des réponses
cochées ou notées, l'enfant restitue, reformule avec ses propres mots
l'essentiel de ce qu'il a écouté.





Voici un bref aperçu sur ce que vous devrez
connaître sur l'oral
, avant de balancer des khaloutas!


L’oral est envisagé dans une démarche communicative
et actionnelle. Il faudra donc


réfléchir sur la manière dont on enseigne la compréhension et l’expression orales.


Qu’est-ce que « comprendre » ?


« Comprendre signifie accéder au sens fondamental d’un
document lu ou écouté. »


Dans
l’enseignement/apprentissage, cela signifie que l’acquisition commence par
l ‘écoute ; la compréhension peut être ensuite suivie d’une activité
d’expres​sion(orale ou écrite). La compréhension orale précède l’expression orale.


Evaluer l'oral:


Comment évaluer les compétences orales?








Elle permettra de mieux
connaître les outils d’évaluation en compréhension et en expression orales, et
de créer ensuite des grilles propres à chaque enseignant pour ses apprenants.


Les outils d’évaluation en compréhension orale


Les outils pour évaluer cette compétence sont divers:


-QCM
(questionnaires à choix multiples).



-Des exercices
d’appariement.



-Des
questionnaires à réponses ouvertes et courtes.



-Des tableaux à éléments manquants.


Je sais ce que je fais dans ma classe,
mais, vous, apparemment, ne savez pas ce que vous mettez dans votre khalouta!


Soyez, à l'avenir, correct; nous nous
défonçons tous pour que nos enfants aient, un jour, un moyen de s'en sortir, un
moyen de se frayer un chemin dans ce monde de brut!


C'est un devoir d'aider les collègues
qui débutent dans l'enseignement.


Personnellement, quand j'ai été
parachuté, dans mes débuts, dans un douar de l'Algérie profonde, et malgré une très
bonne formation à l'I.T.E, j'ai été aidé par mes collègues de l'époque. Je ne
cesserai jamais de les remercier.


Je ne me suis jamais senti seul ou abandonné.
Non! J'étais entouré par des chevronnés qui m'ont accueillis, qui m'ont appris
beaucoup de choses. Il n'y avait pas de fascicules. Il n'y avait que le manuel
de l'élève! Ils m'ont remis gracieusement leurs fiches, et puis avec le temps, j'ai
appris, mais je les ai toujours sollicités.





Si vous ne voulez pas partager;
changez de pays; changez de planète, devenez ermite, mais laissez les gens, que
vous ne pourrez jamais mettre dans votre khalouta en paix!


kikidida
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: P1, S3, 3 A.M   Mar 15 Nov - 22:00

merci Kikidida je copie votre intervention. En vous mettant en colère vous nous avez fait un exposé sur l'oral et l'écrit. (je le garderai précieusement)
Revenir en haut Aller en bas
zohair31



Messages : 194
Réputation : 34
Date d'inscription : 13/09/2011
Localisation : El tarf

MessageSujet: Je suis arrivé à le faire et comment ?   Mer 16 Nov - 9:42

Kikidia , je n'ai nullement dit que vous étés débile et je n'ai jamais insinué non plus , mais si vous le pensez ,Ahlou makka adra bichi3abiha .
Mais pour des remarques que je vous ai faites vous vous faites subir des sévices à la Sisyphe ,je ne vais pas vous répondre à l'instant car il est 07h du mat , je ne peux le faire mais croyez moi que je vais faire ce mat mon travail content d'avoir surement réveillé en toi quelque chose et je suis content de l'avoir fait.Merci monsieur je préfère être débile si vous le voulez car cela vous enchante et vous procure de la fierté le dire publiquement c'est maso un tel comportement je crois .je reviendrai sur la chose . ca je n'ai ps lu tout ça la veille.

Je poursuis ce que je n'ai pas dit ce matin , je n'avais pas le temps .
Mais l'Etna s'est reveillé tout d'un coup , je vais employer votre langue oh combien desobligenate de votre part le lexique est completement hors du commun et degradant meme .
vous vous etes tué pour repondre a des remarques et vous avez mis tout votre savoir faire linguistique pour le faire .Mais Comment faites vous dans votre classe , si de petites remarques vous font reagir de la sorte , et en plus je n'ai a auncun moment agressé votre personne , je n'ai pas dit non plus des mechancetés , jai dit ce que je pense ,vous nacceptez pas la avis de l 'autre , je n'ai que reagi face à un ecrit que vous avez mis en ligne.Pourquoi vous n'accepteriez pas la critique , vous croyez etre parfaite ou parfait , non monsieur ou madame personne n'est pas parfait ,ni moi , ni vous , ni aucun de nous .
Mais venir ,par ici et bamancer votre rage pour de simples remarques , c'est de la folie , je dis bien de la folie .
vous m insultez comme bon vous semble , faites le encore comme bon vous semble , je laisserai a votre conscience cet horrible comportement d'agressivité .
Mais de quel droit vous vous permettez de la faire et de repondre de la sorte , j'ai mes ecrits ici meme , vous avez le droit de dire tout ce que vous pensez car tout simplement j'ai mis mes ecrits ici meme pour le debat fructuuex et reponsable et non pas pour repondre de cete maniere , defendez votre ecrit par des arguments et faites moi convaincre au lieu d'user d'atrocités au gout amer et nauseabonde.
Et pourquoi vous etes encore la , si vous ne croyez pas aux reformes , pourquoi alors vous poursuivez votre tache du moment que cela va à l'encontre des tes principes .Moi je ne resterai pas si cela ne me convient pas .
Allez moi je suis la , je participe au forum pour donner un plus , par des ecrits analysant toutes les situations et je ne poste pas des fiches , voila qui fait la difference entre nous .Je ne m' attends pas à des merci comme commentaires ou des barak allah fik ou jazzak allah khairan, je m'attends à des critiques bark,et je veux arriver a faire prendre conscience a tout ceux qui viennent par ici que etre enseignant c'est prendre en charge des enfants d'autrui et que la regle dit , je suis la pour eux .
et si vous voulez encore repondre par des mechancetés , ce beau monde va certainement apprécier vos competences dans ce domaine .
take it easy kikidia
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fle.ucoz.com
Invité
Invité



MessageSujet: Ce que je n'accepte pas!   Mer 16 Nov - 23:20

Je n'accepte pas qu'on me marche sur les pieds! j'ai fait ce que beaucoup de profs, aimant le partage, ont fait, et je le ferai tant que j'ai encore un souffle de vie.
Si vous croyez que je suis masochiste; moi, je vous dirai que vous vous trompez! Je n'ai à aucun moment voulu que l'on arrive à ce qu'on sente une quelconque animosité l'un envers l'autre. Je ne vous rien demandé. J'ai posté des modèles de fiches pour des collègues, débutants ou anciens, pour les aider. N'est-ce pas le but de ce site, entraide et partage?Et j'ai toujours écrits que ce que je proposais, n'étaient que des modèles de cours, et qu'on pouvait s'en inspirer et, ou les adapter.
Que vous interveniez ou non, c'est votre droit! Restez poli! Et ne vous prenez surtout pas pour Miérieu pour semer le flou, le trouble, l'incompréhension!
Ne dites pas que je vous fais subir les douleurs de Sisyphe! C'est vous qui m'aviez traité de truc! Et ça ne m'enchante vraiment pas de vous avoir rendu la pareille! Je déteste qu'on s'en prenne à mon honnêteté. J'accepte volontiers toutes les critiques parce que je suis imparfait comme tout le monde, mais qu'elles ne soient pas suivies des mots, genre (khalouta!) et j'en passe. Là, vous vous moquez de qui? Tout lemonde a lu et a compris vos insinuations. Vous voulez duper qui?
"Il m'a tapé et il a pleuré, puis il est allé se plaindre!) = Drabni oua bka, oua sbegni oua chka!
Ce beau monde comme vous dites, a déjà pris son parti.
Restons-là, si vous le voulez bien parce que je n'aimerais pas que cette chose s'éternise!
Faites votre boulot et moi le mien. Donnez votre plus, analysez ce que vous voulez, vous êtes libre de le faire.
Je reste parce que je suis utile comme tous les profs. Je ne vous demanderai pas l'autorisation de partir, le jour venu.
Ces réformes, je ne les prends pas au sérieux, c'est mon point de vue, et à chaque fois que j'ai l'occasion (séminaires, demi-journées de formation), je ne me suis jamais laissé faire, je défends mes idées, et les arguments ne manquent pas pour prouver que la réforme, mise en place par les décideurs, n'est compatible, ni avec la mentalité algérienne, ni avec le contexte socioculturel !
Vous avez ratez un magazine, diffusé sur France 2, hier (Leurs secrets du bonheur), vous auriez apprécié comment les gens ont su changer leur vision de l'existence, en disant, simplement, MERCI ! Qui à ses parents, qui à ses voisins, qui à ses amis...
Revenir en haut Aller en bas
zohair31



Messages : 194
Réputation : 34
Date d'inscription : 13/09/2011
Localisation : El tarf

MessageSujet: Re: P1, S3, 3 A.M   Jeu 17 Nov - 3:16

"Je n'accepte pas qu'on me marche sur les pieds!" Encore, je n'ai pas marché sur vos mais j'ai marché sur une fiche

"Je ne vous rien demandé".Moi non plus j'ai trouvé une fiche parachutée sur un forum ,j'ai tout simplement avancé ce que je pense et j'ai émis des réserves quant à son contenu du moment qu'il est destiné à l'usage publique et ce public c'est des enseignants de français
"et qu'on pouvait s'en inspirer et, ou les adapter".justement la ou je suis pas d'accord , vos fiches sont reproduites intégralement, imprimée la veille et présentée le matin meme et c'est que je dénonce vous ne l'avez pas compris .

"Restez poli!" la politesse c'est de ne pas s'enflammer devant une critique , je demande aux forumistes de me relire et de me préciser ou se situe le fait d’être impoli en faisant des remarques à propos d'une fiche

"Et ne vous prenez surtout pas pour Miérieu pour semer le flou, le trouble, l'incompréhension!" je vous le confirme je ne le suis pas je suis modeste au point que tu ne peux l'imaginer, la preuve j'accompagne les enseignants das leurs quotidiens et je n'ai aucune intention malsaine au contraire je me dévoue pour ce que je fais ,et je m'estime heureux .,dieu merci .

"Ne dites pas que je vous fais subir les douleurs de Sisyphe!"
Relisez moi , je m'adressais à vous " vous vous faites des sévices à la Sisyphe pour de simples remarques ,moi je n'ai aucun mal.

"C'est vous qui m'aviez traité de truc!" Jamais mon education ne me permet pas de le faire et pour quelle raison apparente? je me le demande

"J'accepte volontiers toutes les critiques"non ce n'est pas vrai
vous vous etes emportés car jai critiqué votre fiche , relisez les membres vous le constaterez
*

"Ces réformes, je ne les prends pas au sérieux, c'est mon point de vue, et à chaque fois que j'ai l'occasion (séminaires, demi-journées de formation), je ne me suis jamais laissé faire, je défends mes idées, et les arguments ne manquent pas pour prouver que la réforme, mise en place par les décideurs, n'est compatible, ni avec la mentalité algérienne, ni avec le contexte socioculturel ! " Nous ne sommes pas sur une autre planète nous devons suivre le cours de la rivière ,meme si c'est a river no return ,que l'on veuillle ou non le monde bouge chaque jour que dieu fait.

vous soulignez modèles de fiches , ben il n'y a pas de modèles de fiches ni de fiches modèles , c'est à l'enseignant de préparer sa fiche et ça reste sa fiche personnelle ,il est libre dans sa préparation. elle sera sa fiche modèle à lui , et modèle de fiche pour lui et il sera fier de l'avoir presentée à ses chers élèves.



Revenir en haut Aller en bas
http://www.fle.ucoz.com
Invité
Invité



MessageSujet: Un peu de patience!   Ven 18 Nov - 14:59

afro
J'ai du boulot! Je vous répondrai dès que possible.
Revenir en haut Aller en bas
Nedjma
Admin


Messages : 510
Réputation : 40
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: P1, S3, 3 A.M   Ven 18 Nov - 16:53

Permettez moi messieurs de m'interférer dans votre discours,tout en essayons d'être le plus objective que possible et je vous assure que ce n'est guère une tâche facile à entreprendre.j'ai l'impression d'assister à un duel ,non pas avec des pistolets chargés de balles réelles mais des mots transformés en boulets de canon.Toutefois ,je me demande lequel des adversaires succombera le premier. Evil or Very Mad La question que je me pose est si c'est le meilleur moyen pour s'entre tuer.Entre nous , je vais vous avouer une chose,j'ai vraiment peur que ce duel rate son objectif. affraid
D'abord essayons de se poser la question suivante:quel est l'objectif de ce débat?je répondrai moi -même ,c'est construire quelque chose ensemble.Notre point de départ est une fiche qu'elle soit fiche modèle ou modèle de fiche ,ce n'est pas le plus important, cette fiche elle est là,c'est un travail personnel, c'est vrai mais elle est déjà passée de l'autre côté, chez le consommateur avec tout ce qu'elle apporte de positif ou de négatif, à ce niveau là on ne peux plus la contrôler car elle nous échappe.
Sommes nous capables d'accepter la critique?Pas n'importe quelle critique mais celle qui nous construit , qui consolide notre façon de voir les choses, celle qui nous permet d'accepter nos erreurs,de ne plus les refaire.Tout est basé sur la critique, nous n'avancerons pas d'un pouce si nous n'acceptons pas d'être critiqué" tout ce qui ne nous tue pas ,nous rend plus fort"
Cher collègue Kikidida, nous ne sommes que des êtres humains,la plupart du temps nous réagissons violemment, nous nous défendons en utilisant la même tactique et le même ton mais nous perdons inutilement notre énergie.
Nous devons focaliser notre énergie sur l'acceptation de la critique , car nous sommes tous critiquables.C'est de cette manière que nous devons progresser.D'ailleurs ,la plupart de nos réussites sont dûes à la critique.
Monsieur zohair ,je tiens à vous remercier d'avoir réveillé l'Etna,en le réveillant vous avez donné un plus , un nouvel élan à ce modeste forum, vous pouvez critiquer mon écrit car il est loin d'être parfait.
Kikidida,soyons fairplay, tolérants et avançons ensemble pour donner le meilleur de nous même à nos enfants! flower
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: P1, S3, 3 A.M   Ven 18 Nov - 17:24

Bonjour à tous voila ce qu'il fallait dire dès le départ car mettre une fiche ou une séquence en ligne (et je continuerai à le faire) c'et se mettre nu, je m'excuse auprès des dames pour ce terme, devant des centaines de critiques qu'il faut accepter du moment que ces critiques soient constructives et ne touchent pas à la personnalité de l'auteur des fiches.
pour ma part, je poste des fiches un peu pour moi en espérant qu'elles soient décortiquées d'un bout à l'autre et qu'on me fasse des remarques à prendre en considération à l'application de ces dites fiches car une vieille marmite comme moi a encore beaucoup à apprendre sur l'art d'enseigner.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: demande d'aide   Ven 18 Nov - 18:59

bonsoir à tous, je suis enseignante débutante,je remercie tous nos collègues qui nous aident,juste je cherche un modèle de devoir sur le récit fantastique,merci d'avance:cat:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: P1, S3, 3 A.M   Ven 18 Nov - 19:27

salam Lily 16. Désolé n'ayant pas de 3ème c'est tout ce que j'ai trouvé dans ma bibliothèque sur le fantastique:


Le récit fantastique

Le narrateur est invité chez des amis en Normandie. Il ne réussit pas à dormir ...
Le feu qui flambait jetait des reflets rougeâtres dans l'appartement, de sorte qu'on pouvait sans peine distinguer les personnages de la tapisserie et les figures des portraits enfumés pendus à la muraille.
C'étaient les aïeux de notre hôte, des chevaliers bardés de fer, des conseillers en perruque, et de belles dames au visage fardé et aux cheveux poudrés à blanc, tenant une rose à la main.
Tout à coup le feu prit un étrange degré d'activité ; une lueur blafarde illumina la chambre, et je vis clairement que ce que j'avais pris pour de vaines peintures était la réalité ; car les prunelles de ces êtres encadrés remuaient, scintillaient d'une façon singulière ; leurs lèvres s'ouvraient et se fermaient comme des lèvres de gens qui parlent, mais je n'entendais rien que le tic-tac de la pendule et le sifflement de la bise d'automne.
Une terreur insurmontable s'empara de moi, mes cheveux se hérissèrent sur mon front, mes dents s'entre choquèrent à se briser, une sueur froide inonda tout mon corps.
La pendule sonna onze heures. Le vibrement du dernier coup retentit longtemps, et, lorsqu'il fut éteint tout à fait...
Oh ! Non, je n'ose pas dire ce qui arriva, personne ne me croirait, et l'on me prendrait pour un fou.
Les bougies s'allumèrent toutes seules; le soufflet, sans qu'aucun être visible lui imprimât le mouvement, se prit à souffler le feu, en râlant comme un vieillard asthmatique, pendant que les pincettes fourgonnaient dans les tisons et que la pelle relevait les cendres.
Ensuite une cafetière se jeta en bas d'une table où elle était posée, et se dirigea, clopin-clopant, vers le foyer, où elle se plaça entre les tisons.
Quelques instants après, les fauteuils commencèrent à s'ébranler, et, agitant leurs pieds tortillés d'une manière surprenante, vinrent se ranger autour de la cheminée.
Je ne savais que penser de ce que je voyais ; mais ce qui me restait à voir était encore bien plus extraordinaire.
Un des portraits, le plus ancien de tous, celui d'un gros joufflu à barbe grise, ressemblant, à s'y méprendre, à l'idée que je me suis faite du vieux sir John Falstaff, sortît, en grimaçant, la tête de son cadre, et, après de grands efforts, ayant fait passer ses épaules et son ventre rebondi entre les ais étroits de la bordure, sauta lourdement par terre.
Théophile GAUTIER (1811 - 1872), La cafetière (1831)
Voici les questions :
b) qui est le narrateur ?
c) Précise le moment et le lieu où se déroule l'action.
d) Relève trois éléments de la description de la chambre
a) Quel est le premier évènement étrange qui survient ?
b) Quelle expression nous fait basculer dans une nouvelle partie de l'histoire ?
c) Ensuite, que voit le narrateur ? A ton avis, est-ce vrai ou non ?
d) Relève le champ lexical de la peur des lignes
Relève dans le texte un passage où le narrateur fait une intervention au moment de l'énonciation. Quel est son rôle ?
a) l. 15 à 21 : relève quatre verbes et leur sujet. Que penser de ces sujets ?
b) Quelle est cette figure de style ? Relève dans ce passage, une comparaison.
c) Quelle est l'atmosphère ? Quel effet produisent ces figures de style ?
d) Ce récit est fantastique. Donne donc une explication rationnelle de ces phénomènes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: P1.S3. 3AM   Ven 18 Nov - 19:53

Bonjour,
Tu es sérieux là quand tu proposes ce fantextique pour les élèves de 3AM????
De quoi je vais parler ?
Du vocabulaire qui est vraiment fantastique !!! ???
Du nombre de phrases qui composent ce tecxte ????: 14 phrases seulement !!!!
De la longueur des phrases ? Des phrases de 42mots, de 64 mots, de 77 mots, ... !!!???
Ce texte n'a pas sa place au collège. Je ne dirai pas qu'il est inaccessible, je dirai plutôt qu'il s'est trompé de niveau.
Le français est une langue étrangère et beaucoup de nous l'oublie ...
On ne peut pas être plus royaliste que le roi ..
N.B en lisant les questions (de niveau très académique), on comprend très bien que ce texte n'est pas destiné à des élèves algériens en 3AM mais plutôt aux lycéens français eux-mêmes.
Revenir en haut Aller en bas
zohair31



Messages : 194
Réputation : 34
Date d'inscription : 13/09/2011
Localisation : El tarf

MessageSujet: Comment ça , le fantastique pour le moyen    Ven 18 Nov - 20:28

La nouvele fantastique est réservée aux eleves de la 3eme as car c'est le genre narratif le plus difficile vu sa complexité et sa longueur , le projet est le dernier c'est à dire l'aborder en dernier lieu .je ne sais pas on l'aborde en ce moment c'est absurde.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fle.ucoz.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: P1, S3, 3 A.M   Ven 18 Nov - 21:57

je vous remercie Monsieur LAHMAR vous êtes vraiment généreux, mais je crois que le texte est long pour un devoir.je me demande si kikidida a ce genre de récit? et si elle peut m'aider?

Merci infiniment
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: P1, S3, 3 A.M   Ven 18 Nov - 22:08

MERCI KARLO ET M. ZOHAIR pour vos remarques. C'était tout ce que j'avais en main. Personnellement, dans les devoirs et compositions que je propose à mes élèves, je vérifie toujours et seulement ceci: est-ce que l'élève est capable de lire, comprendre et produire un texte à dominante narrative, descriptive ou explicative.
je ne me serai jamais aventurer à proposer un tel devoir avant de l'avoir adapter à leur profil réel
à celui ou celle qui a demandé un sujet, je dirai ceci: tu n'es pas obligée de proposer comme support dans un devoir un récit fantastique.
Pour ce qui est du fantastique voila ce je sais (corrigez-moi si je me trompe)
les personnages sont réels
le cadre spatio-temporel est réel
il est toujours raconté à la 1ère p. du singulier
le narrateur est face à des évènements qui paraissent surnaturels
l’énigme trouve son explication à la fin
remarque: pour un élève de 3ème A.M. C'est du chinois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: P1, S3, 3 A.M   Ven 18 Nov - 22:54

désolé Lily, j'ai cherché dans pas mal de sites mais je n'ai rein pu trouvé pour le moment( que des sujets de BAC)

essaie d'adapter ce texte:

C'était par une nuit sans lune, sans air, brûlante. On ne voyait point d'étoiles, et le souffle du train lancé nous jetait quelque chose de chaud, de mou, d'accablant, d'irrespirable.
Partis de Paris depuis trois heures, nous allions vers le centre de la France sans rien voir des pays traversés.
Ce fut tout à coup comme une apparition fantastique. Autour d'un grand feu, dans un bois, deux hommes étaient debout. Nous vîmes cela pendant une seconde: c'était, nous sembla-t-il, deux misérables en haillons, rouges dans la lueur éclatante du foyer, avec leurs faces barbues tournées vers nous, et autour d'eux, comme un décor de drame, les arbres verts, d'un vert clair et luisant, les troncs frappés par le vif reflet de la flamme, le feuillage traversé, pénétré, mouillé par la lumière qui coulait dedans.
Puis tout redevint noir de nouveau.
Certes, ce fut une vision fort étrange! Que faisaient-ils dans cette forêt, ces deux rôdeurs? Pourquoi ce feu dans cette nuit étouffante?
Mon voisin tira sa montre et me dit:
"Il est juste minuit, Monsieur, nous venons de voir une singulière chose."
J'en convins et nous commençâmes à causer, à chercher ce que pouvaient être ces personnages: des malfaiteurs qui brûlaient des preuves ou des sorciers qui préparaient un philtre? On n'allume pas un feu pareil, à minuit, en plein été, dans une forêt, pour cuire la soupe? Que faisaient-ils donc? Nous ne pûmes rien imaginer de vraisemblable.
Wikipédia
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: P1.S3. 3AM   Sam 19 Nov - 0:47

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: P1, S3, 3 A.M   Jeu 15 Déc - 22:02

Bonsoir kikidida et merci pour votre générosité

si vous n'existiez pas on devrait vous inventer.

bon courage et merci pour vos efforts c'est grâce à des gens comme vous, que ces sites résistent et s'enrichissent
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: P1, S3, 3 A.M   Sam 7 Jan - 16:31

merci pour tous
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: P1, S3, 3 A.M   Aujourd'hui à 22:17

Revenir en haut Aller en bas
 
P1, S3, 3 A.M
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elhamidia.fle *El-kala* :: Enseignement moyen :: 3 année moyenne-
Sauter vers: